Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

La Faculté de médecine de Laâyoune ouvrira ses portes à la prochaine rentrée


Rédigé par Hajar Lebabi le Mardi 9 Mars 2021

La Faculté de médecine et de pharmacie de Laâyoune, qui a nécessité un budget de 257 millions de DH, va ouvrir ses portes «à la prochaine rentrée» universitaire, a annoncé lundi le ministre de l’Education nationale, Saaïd Amzazi.



La Faculté de médecine de Laâyoune ouvrira ses portes à la prochaine rentrée
«Les travaux de ce chantier avancent très bien et nous sommes contents de la mobilisation de tous les acteurs pour l’ouverture de la Faculté à partir de la prochaine rentrée», a déclaré le ministre, lors d’une visite au chantier de cette Faculté.

«Nous sommes convenus avec les autorités locales et les présidents de la région et de la commune pour accélérer les travaux en vue d’être prêts pour ce rendez-vous», a ajouté Saaïd Amzazi qui était accompagné du ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Driss Ouaouicha, du wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, du président de la région, et des gouverneurs d’Es-Smara, Tarfaya et Boujdour.

Il a souligné que cet établissement universitaire disposera d’une «grande» capacité de formation et de plusieurs structures de recherche scientifique, ajoutant que la Faculté dépassera, en termes de superficie couverte, celle d’Agadir.

C’est une structure qui «réunit tous les ingrédients d’une Faculté de haut niveau», a-t-il dit.

La Faculté, érigée sur une superficie de 10 ha dont une superficie couverte de 22.900 m2, dispose notamment d’une bibliothèque, de centres de formation contenant un amphithéâtre de 400 places, trois salles de formation de 50 places, deux salles de soutenance, deux salles de thèse, quatre salles de séminaire et quatre salles de réunion. Elle comprend également des départements d’enseignement et des locaux d’enseignement pratique, de laboratoires spécialisés, de centres de recherche, des locaux techniques et socio-sportifs.