Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’investissement public dans les infrastructures donne un nouveau souffle au secteur de la sidérurgie


Rédigé par H.C le Lundi 1 Novembre 2021

CDG Capital Insight présente, dans une note d’analyse, les perspectives d’évolution du secteur de la sidérurgie au Maroc et du groupe Sonasid. Détails.



La CDG Capital Insight préconise pour le secteur de la sidérurgie une reprise des secteurs débouchés de l’acier alliée à une légère correction à la baisse du prix des aciers qui ne devrait pas impacter durablement les marges des opérateurs.
 
Selon les analystes de la CDG, les opérateurs sidérurgiques marocains ont potentiellement un certain nombre de facteurs qui jouent en leur faveur pour l’année 2021. Cette anticipation se base sur 4 principaux facteurs, à savoir :
- Une reprise régulière de l’économie nationale +15,2% du PIB au T2 2021, et +5,9% au T3 2021 ;
- Un assouplissement progressif des mesures contre la Covid-19, suite à bon déroulement de la campagne de vaccination ;
-  Une reprise des activités dans le secteur immobilier et en général de la construction. A fin septembre 2021, les ventes de ciments (principal indicateur pour mesurer le rythme de reprise dans le secteur de la construction) se sont appréciées de 18,3% en glissement annuel.
- Les dépenses de l’État dans les infrastructures seraient de bon augure pour les producteurs de rond à béton au Maroc. En effet, lors de l’approbation de la loi de finances 2021, le gouvernement a annoncé son plan de promotion des investissements publics en allouant un montant de 230 milliards de DH pour cette année, soit une progression de 37% comparée à l’année d’avant.
D’ailleurs, une légère correction à la baisse du prix des aciers est observée. Toutefois, d’après les analystes de CDG Capital, cette baisse ne devrait pas impacter durablement les marges des opérateurs.
Les prix et les marges des sidérurgistes à l’échelle internationale ont fortement augmenté au cours des derniers mois, suite à une reprise économique chez les principaux pays consommateurs d’acier dont notamment la chine, et à des niveaux de stocks d’approvisionnement réduits en raison des arrêts des usines lors de l’apparition de la Covid-19.
Néanmoins, la crise de liquidité que traverse le secteur immobilier en chine, pourrait freiner ce rallye des prix.
 
D'après les projections de CDG Capital Insight, le chiffre d'affaires du groupe Sonasid devrait rebondir cette année. En effet, le groupe devrait réaliser au titre de l'exercice 2021, des revenus de l’ordre de 4,4 milliards de DH, soit une croissance de 40,7% en glissement annuel.

  


Dans la même rubrique :
< >