Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L'exportation des médicaments fabriqués localement au centre des débats


Rédigé par La rédaction avec MAP le Samedi 6 Juin 2020

Une série de rencontres de communication ont été lancées depuis le 27 mai dernier entre le ministère de la Santé et les représentants du secteur pharmaceutique au Maroc axées sur l'exportation des médicaments fabriqués localement pendant la conjoncture actuelle marquée par la propagation du coronavirus (Covid-19).



Étalées sur 10 jours, ces rencontres inscrites dans le cadre des mesures préventives et proactives entreprises par le Royaume en vue d'endiguer la propagation de la Covid-19 ont été marquées par la participation de l'Association marocaine de l'industrie pharmaceutique, des Entreprises du médicament du Maroc, l'Association marocaine du médicament générique, du Conseil de l'Ordre des pharmaciens, du conseil de l'ordre des pharmaciens fabricants et répartiteurs (COPFR), ainsi que plusieurs groupes pharmaceutiques, indique vendredi un communiqué du ministère.
 
Lors de ces rencontres, la direction du médicament et de la pharmacie a mis en avant les mesures préventives prises par le ministère pour préserver la santé des citoyens, en assurant un stock de réserve suffisant de médicaments, soulignant que ces rencontres se veulent l'occasion de mettre en évidence tous les efforts consentis par le secteur pharmaceutique, précise la même source.
 
Conscient de la place qu'occupe le médicament marocain dans différents pays en particulier ceux d'Afrique, le ministère a permis au secteur pharmaceutique de relancer l'activité économique du pays et ouvrir de nouveaux horizons, en maintenant l'opération d'exportation des médicaments, sous conditions de l'obtention d'une autorisation spéciale d'exportation.
 
Pour simplifier la mise en œuvre de cette décision, la direction du médicament et de la pharmacie a procédé à la numérisation des procédures et des mesures administratives pour les demandes et le retrait des licences d'exportation de médicaments via le portail électronique de la direction dans un délai maximum de trois jours sans avoir besoin de se déplacer au siège de la direction, et ce afin de renforcer la confiance entre l'administration et les acteurs du secteur pharmaceutique.
 
Selon la même source, toutes les réunions ont été marquées par la proposition d'un certain nombre de recommandations afin d'encourager l'exportation des médicaments dans l'avenir, et la conquête de nouveaux marchés dans le cadre d'une approche participative entre le ministère de tutelle et l'ensemble des intervenants dans le secteur.