Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L'UM5 retenue aux compétitions d’innovation «Incubateur Francophone Africain» et «IoT


Rédigé par la rédaction avec Map le Jeudi 30 Septembre 2021

Les équipes «Smart Beehive» et «3D Building » de l'ENSAM, relevant de l'Université Mohammed V de Rabat (UM5), ont été retenues par le jury de sélection de l'incubateur Francophone Africain (IFA).



Dans un communiqué, l'université précise que les deux équipes de l'ENSAM ont été retenues par le jury de sélection de l'IFA parmi les 30 projets éligibles pour intégrer cet incubateur dès octobre 2021 (420 projets candidats et 15 pays d’Afrique représentés).

Les équipes de l'UM5 pourront ainsi bénéficier de deux mois d’incubation et suivre, via une plateforme en ligne, des ateliers spécifiques d’élaboration du business model, de l’étude de marché, de la communication et de la stratégie commerciale à développer, jusqu’à la validation du plan d’action et du prototypage de leurs projets de startup.

D’autre part, l’équipe «Smart Beehive» a pu également obtenir la première place de la catégorie «Startup Track» du challenge Internet of Things & Artificial Intelligence (IoT & IA) organisé par IEEE. Elle pourra ainsi représenter le Royaume à l’Arab IoT & IA Challenge, prévu mi-décembre 2021 à Dubaï.

À cet égard, l’Université Mohammed V de Rabat félicite chaleureusement le directeur de l'ENSAM-UM5 Rabat, Khalid El Bikri, ainsi que les membres des deux équipes « Smart Beehive » et « 3D Building », pour cette brillante performance qui honore l’UM5, leur souhaitant davantage de succès sur la voie de l’innovation et de la valorisation, au niveau national et international.

L'IFA est mis en œuvre par l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) et le Centre marocain pour l’innovation et l'entrepreneuriat social (MCISE). Il vise à accompagner le développement de solutions innovantes traitant de nombreux domaines, notamment la sécurité alimentaire, la valorisation des déchets, la santé, le handicap, l’inclusion financière, l’agroécologie, l’éducation et l’accès à la culture.