Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’UE rouvrira ses frontières au Maroc dès ce 1er juillet


Rédigé par S.J le Mardi 30 Juin 2020

Le Maroc a été retenu dans la liste finale des Etats dont les voyageurs pourront de nouveau entrer sur le territoire de l’Union européenne à partir du 1er juillet prochain. Néanmoins, des pays comme les Etats-Unis, la Turquie ou encore Israël sont pour le moment exclus.



L’UE rouvrira ses frontières au Maroc dès ce 1er juillet
L’Union européenne compte rouvrir ses frontières à partir de ce mercredi 1er juillet. Une liste de quinze pays a été élaborée par les pays membres. Bien que le Maroc n’ait toujours pas avancé de date pour l’ouverture de ses frontières maritimes et aériennes, il fait partie des pays figurant dans cette liste restreinte de pays dont les ressortissants seront autorisés à voyager dans l'UE.
 
Depuis le 26 juin, la fameuse liste a subi plusieurs modifications. La première proposition ne comptait pas moins de 54 pays, avant d’être réduite à 15 pays. Objet de difficiles tractations, la liste des visiteurs admis dans l'UE et l'espace Schengen compte en plus du Royaume, l'Algérie, l'Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l'Uruguay. Elle inclut également la Chine, mais uniquement à condition qu'elle admette sur son sol les visiteurs venant de l'UE, ce qui n'est actuellement le cas que de façon limitée.

Le principal critère retenu concerne la situation épidémiologique. Les gouvernements des Etats membres avaient jusqu'à mardi midi pour voter sur cette liste de pays dont la situation épidémiologique liée à la maladie Covid-19 est jugée suffisamment sûre pour la reprise de ces voyages, alors que débute la saison touristique estivale. L’état sanitaire des Etats doit être « semblable ou meilleure » que celle du Vieux continent, la barre étant fixée à un taux de nouveaux cas de Covid-19 inférieur ou égale sur les 14 derniers jours à 16 pour 100.000 habitants.
 
Les autres pays devront attendre…
 
Par ailleurs, la liste, qui a vocation à être actualisée toutes les deux semaines, exclut, les Etats-Unis, pays le plus touché au monde par la pandémie, avec 125.928 décès pour près de 2,6 millions de cas répertoriés. N'y figurent pas non plus le Brésil, la Russie, l'Inde, la Turquie et Israël. Bien qu'ayant quitté l'UE le 31 janvier, le Royaume-Uni n'était pas concerné par les restrictions de voyage.
Pour que la liste soit entérinée, il faut qu'elle soit approuvée par 55% des États membres, représentant au moins 65% de la population totale de l'UE, ce qui devrait être le cas, selon des sources européennes.
Les voyages «non essentiels» vers l'Europe ont été interdits depuis la mi-mars, afin de lutter contre la propagation de la pandémie.

Le vote porte sur une recommandation qui n'est pas contraignante juridiquement, les pays de l'UE étant souverains sur le contrôle de leurs frontières. Mais ils sont d'accord pour se coordonner en raison de la liberté de circulation au sein de l'espace Schengen, où les restrictions décidées pour lutter contre la pandémie ont été peu à peu levées.
 
(Avec AFP)

  


Dans la même rubrique :
< >