Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn


Edito & Chronique

L'Opinion : Une décision oppressante, mais courageuse


Rédigé par Majd EL ATOUABI le Lundi 20 Avril 2020


Le Maroc vient de reconduire l’état d’urgence sanitaire pour un mois supplémentaire. Malgré toute la charge de lassitude et de désespoir qu’elle comporte, cette mesure est salutaire à plus d’un titre.

D’un point de vue sanitaire, elle répond à l’impératif évident de circonscrire le feu rampant de la pandémie qui vient de franchir le palier significatif de la deuxième phase caractérisée par le dépassement du cap de 2.000 contaminations et l’émergence de plusieurs clusters locaux. Ne serait-ce qu’à ce titre, le prolongement du confinement était donc aussi justifié qu’inévitable.

D’un point de vue économique, les mesures engagées par l’Etat malgré tout le mal ou le bien que l’on puisse en dire, ont été pensées pour couvrir une période de trois mois. Période en dessous de laquelle on ne peut ni imaginer, ni espérer un quelconque sursaut de l’économie nationale ou internationale. Ce qui rend vaine toute manoeuvre tendant à libérer les gens dans la nature sous le prétexte qu’ils recommencent à consommer et à produire, avec l’espoir que cela puisse enclencher le fameux électrochoc économique escompté.

Il y a enfin la dimension sécuritaire. Malgré le chiffre impressionnant de 47.000 arrestations en l’espace d’un mois dont les deux tiers ont été déférés devant la justice pour violation de l’état d’urgence sanitaire, chiffre à extrapoler avec les 5.654 grâces prononcées en début de ce même état d’urgence pour décongestionner les prisons, il semble aujourd’hui évident que les marocains dans leur grande majorité ont compris que le confinement, en dépit de toutes les contraintes qu’il implique, est l’arme la plus décisive et la moins contraignante dont ils disposent pour stopper le mal qui nous ronge.

Majd EL ATOUABI