L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

L'Opinion : Un certain air de «lissitude»


Rédigé par Majd EL ATOUABI le Mardi 1 Mars 2022



L'Opinion : Un certain air de «lissitude»
Le communiqué publié samedi par le ministère marocain des Affaires étrangères concernant le conflit déclenché par la Russie contre l’Ukraine est une fascinante démonstration d’équilibrisme qui mérite d’être saluée pour ce qu’elle est : un chef-d’oeuvre de l’art subtil de lissage des angles qui fait toute la splendeur, et souvent aussi la laideur, de la diplomatie en temps de guerre. Cherchant visiblement à éviter de trop froisser les deux parties (Russie et OTAN) avec lesquelles le Maroc partage autant d’intérêts que d’enjeux politiques, économiques et stratégiques, et voulant projeter une vague impression de neutralité devenue quasi-impossible dans un monde à nouveau polarisé, notre diplomatie a fait ce qu’elle a pu pour ménager les loups (Russie et OTAN) et la chèvre (Ukraine).

Nos Affaires étrangères auraient pu s’en tenir à une neutralité déclarée et assumée comme l’ont fait les Emiratis par exemple en dépit de leurs profondes relations militaires avec l’OTAN et les États-Unis d’Amérique en particulier. Le Maroc aurait pu s’abstenir de dévoiler ses cartes en n’émettant aucun communiqué, comme l’ont fait jusqu’ici nombre de pays qui guettent toujours le sens du vent et de l’Histoire, avant de trancher. Mais notre pays a décidé d’assumer ses responsabilités en tant que membre agissant de la communauté internationale en rappelant certains principes de base de sa doctrine diplomatique dont celui - fondamental - du respect de l’intégrité territoriale des États, ainsi que des évidences comme la proscription du recours à la violence.

S’il ne fait aucun doute que les Russes sont dans le cas d’espèce les agresseurs puisqu’ils ont été les premiers à recourir aux armes et à la violence, les choses sont moins évidentes pour ce qui est du respect de l’intégrité territoriale des États. Revendiqué aussi bien par l’Ukraine dont le territoire a été envahi que par la Russie en sa qualité de reliquat de l’empire soviétique démembré à la faveur de la chute de l’URSS et qui s’estime aujourd’hui assiégée par les ardeurs expansionnistes de l’OTAN, ce principe est en effet commun aux deux parties. D’où toute la subtilité et la justesse de ton du communiqué de la diplomatie marocaine que nous autres journalistes pouvons allégrement transgresser en affirmant haut et fort notre lassitude des agissements de ces apprentis sorciers comme Poutine et certains marionnettistes de l’OTAN qui ont osé replonger le monde dans une ambiance d’apocalypse, alors même que nous commencions à peine à nous réveiller du cauchemar du Covid.


 
Majd EL ATOUABI



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 9 Août 2022 - 16:28 A la recherche du blé précieux !

Lundi 8 Août 2022 - 15:53 Pour une génération d’étudiants 4.0






🔴 Top News