Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Edito & Chronique

L'Opinion : Nos MRE le valaient bien !


Rédigé par Amine ATER le Lundi 14 Juin 2021


L'Opinion : Nos MRE le valaient bien !
Il aura suffi de deux communiqués du Cabinet Royal pour métamorphoser l’Opération Marhaba. En moins de 48 heures, Royal Air Maroc a débloqué pas moins de 3 millions de sièges, dont 600.000 en affrétements qui seront disponibles du 15 juin au 30 septembre.

Un effort qui s’est également fait ressentir sur les tarifs avec des baisses substantielles, allant jusqu’à 94 euros pour les réservations familiales. Résultat des comptes : pas moins de 120.000 réservations effectuées entre les 13 et 14 juin et un portail K.O pour quelques heures !

Cet engouement représente une nouvelle preuve de solidarité, de résilience et de fidélité des Marocains du monde, qui se sont mobilisés tout au long de la pandémie pour leur pays. Preuve en est les 28,8 milliards de dirhams transférés par les MRE à fin avril dernier. Une enveloppe qui dépasse de loin les 19,84 milliards enregistrés lors de la même période en 2020. Des transferts qui ne cessent, par ailleurs, d’augmenter depuis le début de la pandémie. Aménager une grille tarifaire avantageuse au profit de cette catégorie relève de ce fait de l’évidence, tant leurs sacrifices ont permis d’approvisionner les caisses de l’Etat en devises durant cette période de vaches maigres. A tel point qu’on se demande pourquoi de telles mesures incitatives et à fortes dimensions humaines et économiques ne s’inscriraient pas dans la durée ?

Néanmoins, les MRE, notamment ceux établis en Espagne et qui ne jurent que par la voie maritime, attendent toujours l’annonce du dispositif dédié à la traversée par bateau, surtout avec la quasi-absence des pavillons marocains dans le transport maritime depuis plusieurs années.

En attendant, cette édition 2021 de l’Opération Marhaba a définitivement fait de la route espagnole, notamment de la traversée via les villes occupées de Sebta et Mellilia, un cul-de-sac. Ce qui est en soi un sérieux dividende politique et géostratégique dans l’actuelle conjoncture marquée par de fortes turbulences avec nos voisins du Nord. Reste à savoir si les compagnies maritimes étrangères joueront le jeu et mettront à disposition des Marocains du monde des prix de traversée compétitifs capables de leur faire oublier le traditionnel passage via Algéciras.

  



Dans la même rubrique :
< >