Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn


Edito & Chronique

L'Opinion : Le match retour contre le Covid s’annonce chaud


Rédigé par Nabil LAAROUSSI le Lundi 19 Octobre 2020


En deux jours, les deux plus grandes équipes marocaines représentantes de la métropole casablancaise ont trébuché, à domicile, devant leurs homologues égyptiennes, représentantes de la mégapole cairote, en demi-finales de la ligue des champions de la CAF. Le Wydad, puis le Raja, ont littéralement bouffé du gazon face à Al Ahly et Zamalek, devant des tribunes et des gradins désespérément vides, en raison des mesures de restriction sanitaire en vigueur au Maroc. Tel ne sera sûrement pas le cas lors des matchs retour qui se joueront au Caire devant un public nombreux et enflammé. Ce qui pose un problème d’inégalité de chances et de traitement sur lequel la FIFA et la CAF devraient sérieusement se pencher.  

En attendant, la question mérite d’être posée sur le terrain purement sanitaire. Pourquoi un pays comme le Maroc s’embarrasse de restrictions, tandis que des pays comme l’Egypte ont choisi de tourner le dos au Coronavirus pour laisser la vie s’écouler chez eux, pour le meilleur, comme pour le pire? Quel en sera le résultat à la fin de cette pandémie qui s’apprête à franchir chez nous le palier des 4000 contaminations et de la centaine de décès par jour ? En l’absence de communication de la part des autorités égyptiennes, les seules prédictions possibles concernent le Maroc. Et ça nous suffit. Dans ce registre et malgré l’emballement récent des chiffres de la pandémie, quelques indicateurs incitent à un optimisme tout à fait relatif. Parmi eux, la révision à la baisse par l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME), relevant de l’université de Washington, de ses prédictions apocalyptiques concernant l’évolution de la pandémie au Maroc. Après avoir annoncé un millier de décès et 300.000 contaminations par jour à partir de la fin décembre au Royaume, l’IHME vient d’annoncer des chiffres plus réduits se situant à 160 décès et 83.000 contaminations par jour, à compter du 20 décembre, en cas de non respect généralisé des mesures de protection. Exactement comme on l’a vu, vendredi dernier, dans une mosquée du quartier Benjdia à Casablanca. 

Ces chiffres restent certes alarmants, ils n’en demeurent pas moins plus réduits que ceux enregistrés le printemps dernier en Italie, en Espagne et en France. Malgré tout, le match contre le Covid est loin d’être gagné.

Nabil LAAROUSSI 

  



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 24 Novembre 2020 - 14:12 L’Opinion : Un étrange parfum des eighties

Lundi 23 Novembre 2020 - 15:11 L’Opinion : Pas si « Rabat-joie » que ça…