L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

L'Opinion : Le faux problème catalan


Rédigé par Amine ATER le Mardi 8 Mars 2022



L'Opinion : Le faux problème catalan
L’annonce faite par la Generalitat de Catalunya (gouvernement autonome catalan), du transfert de sa délégation du gouvernement en Afrique du Nord de Tunis à Rabat, a suscité plusieurs réactions de part et d’autre de la Méditerranée. D’aucuns vont jusqu’à interpréter cette décision comme une tentative du gouvernement catalan, toujours dominé par les indépendantistes, de capitaliser sur le flou qui persiste dans les relations entre le Maroc et l’Espagne. Une vision qui est loin de refléter la réalité de la relation triangulaire entre Rabat, Madrid et Barcelone.

La Catalogne abrite, rappelons-le, une large population d’origine marocaine et représente un partenaire économique de premier plan pour le Royaume, avec pas moins de 400 entreprises catalanes installées au Maroc pour un niveau d’échanges commerciaux qui s’est établi à près de 15 milliards d’euros en 2019, sans oublier une représentation permanente d’ACCIO (Agence pour la Compétitivité de l’Entreprise Catalane) à Casablanca. Des échanges qui ne se limitent pas au plan économique, mais s’étendent également au niveau politique, avec une forte relation historique, notamment avec les socialistes catalans.

La Generalitat disposait, par ailleurs, d’une représentation diplomatique au Maroc, à l’image des bureaux de la Wallonie ou du Québec présents également au Royaume. Concernant la question de l’utilisation des délégations de la Generalitat comme « arme de propagande » pour propager et défendre ses thèses indépendantistes, malgré les accusations d’une partie du paysage politique espagnol d’une affinité marocaine pour les partisans de Carles Puigdemont, le Royaume n’a jamais joué cette carte et a maintenu ses relations avec la Generalitat aux sphères économiques, éducatives, culturelles et sociales.

En clair, le Maroc maintient sa ligne directrice du respect de l’intégrité territoriale comme en témoignent ses récentes positions à l’ONU sur le conflit ukrainien et l’interdépendance entre les deux Royaumes, notamment au niveau économique.



Amine ATER



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 9 Août 2022 - 16:28 A la recherche du blé précieux !

Lundi 8 Août 2022 - 15:53 Pour une génération d’étudiants 4.0






🔴 Top News