Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Edito & Chronique

L'Opinion : L’Istiqlal, valeur sûre pour le prochain gouvernement


Rédigé par Anass MACHLOUKH le Dimanche 19 Septembre 2021


L'Opinion : L’Istiqlal, valeur sûre pour le prochain gouvernement
Les traits de la prochaine majorité se dessinent de plus en plus clairement… Après un vote à l’unanimité, le Conseil national du Parti de l’Istiqlal a officiellement donné son aval pour participer au prochain gouvernement, acceptant par la même l’offre proposée par le Chef du Gouvernement désigné Aziz Akhannouch à Nizar Baraka.

Ainsi, après un peu moins de huit ans dans l’opposition, le parti de la Balance marque une entrée honorable à la nouvelle majorité aux côtés du RNI et du PAM, avec 81 sièges parlementaires. Et si les istiqlaliens ont fait un tel choix, c’est parce qu’ils ont l’intime conviction que le parti doit participer, au sein de l’Exécutif, à l’édification du Maroc du Nouveau Modèle de Développement. Cette fois-ci, l’Istiqlal veut agir directement pour redresser le pays et veiller au respect des engagements qu’il a annoncés dans son programme électoral.

Cette volonté est d’autant plus pragmatique puisqu’il existe plusieurs affinités entre les programmes du RNI, du PAM et de l’Istiqlal, du moins sur les principes fondateurs d’un futur programme commun. Pour ne citer que les points de convergence les plus saillants, les trois partis conviennent de la nécessité de bâtir un Etat social capable d’assumer sa fonction de redistributeur des richesses et sont tous d’accord sur l’urgence de concrétiser la généralisation de la protection sociale et toutes leurs propositions vont dans le même sens, en dépit de quelques infimes nuances techniques. Idem pour la lutte contre le chômage, l’amélioration de l’Education nationale, le soutien à la classe moyenne…et la liste n’est pas exhaustive.

Après l’aval du Conseil national, le parti de la Balance retourne à la gestion des affaire publiques, fort d’une expérience historique et d’une expertise hors pair. Durant les deux derniers mandats, l’Istiqlal s’est distingué par son opposition constructive, marquée par des mémorandums et des recommandations innovantes. Durant le prochain quinquennat, il ne ménagera pas ses efforts pour mettre en oeuvre sa vision.

Anass MACHLOUKH

 

  



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Octobre 2021 - 17:25 L'Opinion : Du sécuritaire à l’humanitaire

Dimanche 17 Octobre 2021 - 16:10 L'Opinion : Le défi malien