Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn


Edito & Chronique

L'Opinion : L’Afrique vaccinée contre les imbéciles


Rédigé par Ahmed NAJI le Mardi 7 Avril 2020


Ainsi donc, deux médecins de France, 5ème pays le plus touché par la pandémie du CoVid-19 et plus de 6500 morts au compteur (le double de la Chine), ont pensé à haute voix, mercredi 1er avril devant les caméras de la chaîne de télévision LCI, que l’Afrique pourrait constituer un bon terrain d’expérimentation pour un vaccin BCG. Il ne s’agit pas d’un poisson d’avril, car les poissons ne nagent pas dans les mêmes eaux que ces deux toubibs, disciples du Dr Josef Mengele (que Dieu vienne en aide à leurs patients). Ces médecins se sont, par la suite, excusés de leur franchise, l’un des deux, Camille Locht, ayant estimé qu’il n’a « tenu aucun propos raciste » !

Il s’agit d’un chercheur à l’Institut français de la recherche médicale (Inserm), dirigé par Yves Lévy, le mari de l’ex-ministre française de la santé, Agnès Buzyn, celui-là même qui a retiré, en 2018, son label aux unités de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille, dirigé par le Pr Raoult Didier. C’est le désormais célèbre infectiologue qui a conseillé la chloroquine pour le traitement du coronavirus, démenti par Buzyn du temps où elle était encore en charge du département de la santé.

De toute évidence, le milieu médical français a été infecté par le virus de la suffisance imbécile, les médecins immunisés étant mis en quarantaine par ceux contaminés, ainsi libres d’éructer leurs charges virales directement sur écran. Mais c’est la réaction du ministère français des affaires étrangères qui laisse le plus dubitatif. Le Quai d’Orsay parle d’appuyer les efforts du continent en matière de lutte contre la pandémie. Vue l’absence de solidarité dont on fait preuve les pays de l’Union européenne entre eux, il est légitime de se demander de qui se moque-t-on.

Non Paul Mira, c’est vous que vos propos rabaissent, pas les Africains.

Ahmed NAJI