Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Edito & Chronique

L'Opinion : 22 ans d’activisme Royal multidimensionnel


Rédigé par La rédaction le Jeudi 29 Juillet 2021


Cette 22ème année du règne de SM le Roi Mohammed VI a été fortement marquée par l’activisme Royal sur une multitude de fronts. Le plus marquant de ces fronts étant la lutte contre la pandémie sur laquelle la monarchie s’est résolument engagée depuis les prémices de l’arrivée du Covid sous nos cieux.

De mars 2020 jusqu’à aujourd’hui, cet engagement s’est traduit par des décisions et des actions courageuses, permettant au Maroc de se positionner parmi les pays qui ont le mieux géré la pandémie du Covid. On en citera à titre indicatif, et non exhaustif, le positionnement précoce du Royaume sur le marché très concurrentiel de la vaccination anti-Covid, qui a permis à notre pays de vacciner près du tiers de sa population.

Cette percée dans le marché du vaccin vient d’être couronnée par l’annonce d’une imminente production locale du vaccin anti-Covid à destination des marchés interne, régional et continental, lors de la cérémonie de lancement qui s’est déroulée, lundi 5 juillet, au Palais Royal de Fès, sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI. Parallèlement au volet sanitaire, le Roi du Maroc a initié une batterie de mesures économiques et sociales afin d’atténuer l’impact ravageur de la crise sanitaire sur l’économie nationale et l’ensemble des Marocains.

Dernière en date, la généralisation de la couverture sociale pour l’ensemble de la population. Un chantier titanesque, longtemps attendu, et qui vient d’être acté en dépit du contexte pandémique très défavorable.

Sur le front diplomatique, l’activisme Royal s’est traduit par une succession de victoires et de réalisations historiques, sur le dossier fondamental du Sahara marocain. C’est ainsi qu’après la série d’inaugurations de plusieurs consulats à Dakhla et à Laâyoune et au lendemain de l’opération militaire, nette et chirurgicale, qui a vu la libération, sans effusion de sang, du passage frontalier d’El Guerguarat, unique voie vers la profondeur continentale du Royaume, le monde a assisté le 10 décembre 2020 à la reconnaissance historique par les Etats-Unis d’Amérique de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara. Ce sacre est le fruit d’un travail de longue haleine et d’un activisme de plusieurs années, dont le mérite revient principalement à la diplomatie Royale.

Une reconnaissance qui a inauguré une nouvelle ère de stabilité et de prospérité économique dans le Sahara marocain, qui profitera d’un nouveau souffle de développement marqué par un essor infrastructurel et des investissements en masse au profit des populations locales.

Ce souffle profitera également à l’ensemble de la région continentale, scellant ainsi les bases d’une stabilité saine et pérenne, à travers, entre autres, des réalisations aussi imminentes, tels que le port de Dakhla, qui jouera le rôle de hub économique continental, et surtout le projet du gazoduc Maroc-Nigeria qui ne manquera pas de cimenter davantage les relations mutuellement avantageuses entre les pays africains concernés.

En attendant, le Maroc a déjà jeté les bases, toujours sous l’impulsion Royale, de son nouveau modèle de développement, avec comme objectif d’asseoir son statut de puissance régionale et internationale à l’horizon 2035.

Bonne fête, Majesté.
 
La Rédaction

  



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Septembre 2021 - 15:41 L'Opinion : Souveraineté & guerre économique