Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Tribune libre

«Khalid Jamaï représentait si bien la philosophie du journal «L’Opinion»


Rédigé par Youssef Amrani le Mardi 1 Juin 2021


Son Excellence l’ambassadeur du Maroc à Prétoria, Youssef Amrani.
Son Excellence l’ambassadeur du Maroc à Prétoria, Youssef Amrani.
Les jours de deuil se succèdent mais ne se ressemblent pas. Encore meurtri par la perte incommensurable de deux amis, deux frères la même année, voilà que l’annonce tombe comme un couperet, Khalid Jamaï nous a quittés comme si les Grands de ce Maroc avaient tous décidé d’un commun accord de simplement tourner le dos à l’existence d’ici-bas. Le Monde du Journalisme marocain sait ce qu’il perd, mais surtout ce qu’il doit à cette figure du militantisme qui n’a jamais été dans la demi-mesure.
 
Le courage dans l’âme et le stylo à la main, Khalid Jamaï était un fantassin engagé et un analyste hors pair, dont les mots résonnaient comme des coups de canon pour celui qui avait à souffrir de ses chroniques.

Il n’est peut-être autre journaliste que Khalid Jamaï pour représenter si bien la philosophie du journal « L’Opinion ». Je me rappelle dans les années 70 déambuler, dans les bureaux désordonnés de ce troisième étage du journalisme marocain, qui avait ses codes, ses coutumes, ses engagements et une signature qui garantissait que la langue de bois ne sera pas au rendez-vous.
 
Je me rappelle des autres membres de cette Dream Team, bouillonnante de « L’Opinion », Idrissi Kaïtouni, Ahmed Chahid, Nadia Salah, Ahmed El Fadili, Najib Salmi, Fatima Belarbi, Naïm Kamal, Mounir Rahmouni, Sami El Jai et d’autres qui n’avaient comme outils de travail que les dépêches des agences de presse et des chutes papier des bobines d’impression pour rédiger leur chroniques et bien entendu les pauses cafés du Majestic de l’Avenue Allal Ben Abdellah qui servait d’une sorte de salle de réunion de la rédaction. L’on garde du passé que les souvenirs de ceux qui nous ont marqué par leur personnalité, leur force et leur dévouement, Khalid Jamaï avait de la personnalité en abondance, de la force à revendre et du dévouement en masse. C’est dire que le souvenir qu’il m’a laissé restera à tout jamais ancré dans ma mémoire.

Courageux et intègre dans ses papiers comme dans ses engagements, Khalid Jamaï restera pour beaucoup cette fine plume qui faisait de la cause palestinienne une raison première de sa passion pour l’écrit. Il avait la lucidité de ceux qui savent et le courage de ceux qui veulent. Pour ce dernier voyage cher frère, que ton âme repose en paix.

Youssef Amrani, 
Pretoria, Afrique du Sud, le 1  Juin 2021