Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Hong Kong : Un cas de réinfection de la Covid-19 brise le mythe de l’immunité


Rédigé par Siham Mdiji le Mercredi 26 Août 2020

Des chercheurs de l’université de Hong Kong viennent d’annoncer, lundi 24 août, le premier cas avéré de réinfection par la Covid-19. Une nouvelle qui répond à moulte interrogations suscitées depuis le début de la pandémie.



Un Hongkongais de 33 ans fut le premier cas confirmé de réinfection à la Covid-19 après quatre mois et demi de sa guérison. Le patient avait été déclaré complètement guéri, le 26 mars, après deux résultats PCR négatif. Cependant, après son retour d’Espagne, il a été à nouveau testé positif à l'aéroport de Hong Kong où les tests sont obligatoires. Il fut la première personne à prouver que l’on peut succomber une fois de plus à la Covid-19.
 
Par ailleurs, les chercheurs de l’université de Hong Kong ont séquencé le virus entre deux souches, notamment «asiatique» et «européenne» pour éliminer le doute. Le verdict tombe : Il s’agit tout à fait d’une autre souche du SARS-CoV-2 qui, depuis le début de la pandémie, n’était pas présente en Chine. Celle-ci circulait en Europe en juillet et août.  
 
Cette annonce met en évidence plusieurs conséquences non négligeables, du fait que des erreurs dans les tests restent possible sauf que c’est peu probable lorsqu’il s’agit d’analyses génétiques.

Hong Kong : Un cas de réinfection de la Covid-19 brise le mythe de l’immunité

Les scientifiques et chercheurs tirent la sonnette

La Covid-19, à l’origine de plus de 800 000 morts dans le monde, est susceptible de continuer à se propager en dépit de l'immunité de groupe. Cette découverte chamboule le champ scientifique et le soumet à de nouveaux défis.

Selon un communiqué du département de microbiologie de l'université de Hong Kong, « ce cas montre qu'une réinfection peut survenir quelques mois seulement après avoir été guéri d'une première infection».

Plusieurs spécialistes invitent par ailleurs la communauté internationale à la prudence, et ce, en appliquant au pied de la lettre les mesures préventives. «Il est difficile de tirer des conclusions définitives d'un unique cas. Vu le nombre d'infections dans le monde, voir un cas de réinfection n'est pas si surprenant », déclare le chercheur britannique Jeffrey Barrett.

La vaccination, perd-t-elle son utilité ?

Alors que plusieurs pays font la course pour élaborer un vaccin, cette nouvelle a remis en question l’efficacité de ce dernier. Or, il n’y a pas de quoi s’inquiéter car selon une déclaration du docteur Kai-Wang To, à Reuters, « cette découverte ne signifie pas que la vaccination sera inutile», il ajoute que « l’immunité induite par la vaccination peut être différente de celle d'une infection naturelle».

Il s’agit d’une preuve irréfutable qui signifie que nous devrons probablement nous faire vacciner régulièrement pour éviter de contracter le virus à plusieurs reprises.

Rappelons que, selon des scientifiques, la Covid-19 a de grandes chances de devenir une maladie saisonnière comme la grippe et sera probablement apte de coexister avec le corps humain.
 
 
 
 

  


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 29 Septembre 2020 - 15:44 ONU : Un million de décès dû à la Covid-19