Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Harhoura : Le projet d'assainissement liquide bientôt exécuté à 100%


Rédigé par S.K. le Mardi 23 Février 2021

Le projet d'assainissement liquide de la commune urbaine de Harhoura, lancé au mois de juin 2020, a été exécuté à hauteur de 80%.



Harhoura : Le projet d'assainissement liquide bientôt exécuté à 100%
L'exécution du projet de l'assainissement liquide de la ville de Harhoura a atteint un taux d'avancement de 80%, depuis son lancement au mois de juin 2020, a indiqué, aujourd'hui, Moncef Lazrek, chef du département des travaux hydrauliques Skhirat-Témara à la société délégataire des services de la distribution d'électricité, d'eau potable et d'assainissement liquide à Rabat et agglomération "Redal".

"Côté technique nous avons rencontré de grands défis que nous sommes parvenus à surmonter, notamment le type de sol qui est entre sablonneux et rocheux, sachant que le chantier comprend, en plus de nos équipes, d'autres entreprises qui travaillent en parallèle", a-t-il fait savoir.

Ces travaux ont pu être réalisés "sans incident et dans une courte durée", s'est félicité M. Lazrek, ajoutant que les travaux programmés concernent 15 km de canaux d'assainissent liquide, 15 km d'assainissement pluvial et 5 km de galeries.

Il a indiqué, par ailleurs, que la géographie de la ville de Harhoura est dissemblable, ce qui a exigé l'utilisation de stations de pompage intermédiaires entre les zones géographiques pour faire remonter l'eau aux endroits pentus, pour être acheminée par la suite vers la station de pompage sise à Rabat.

De son côté, la directrice des infrastructures et investissements auprès de Redal, Zineb Laissaoui, a indiqué que parmi les priorités importantes de la société, dans le cadre de la gestion déléguée, est la dépollution du littoral entre Bouknadel et Skhirat, d'où le lancement de plusieurs projets structurants dans la zone de Harhoura.

"Un budget estimé à 380 millions de dirhams (MDH) a été affecté par Redal à ces projets", a fait savoir Mme Laissaoui, ajoutant qu'en plus de la dépollution et la préservation de l'environnement, ces projets sont d'une efficacité quant au développement de cette zone touristique et l'amélioration des conditions de vie des habitants .

Partant de son engagement pour la mise à niveau du réseau d'assainissement dans la zone de Harhoura, Redal a investi une enveloppe de 380 millions de dirhams (MDH) et 250 de son personnel (entre personnel de Redal et sous-traitants). Ce projet, qui est composé de deux parties (15 km réseau sanitaire - 15 km réseau pluvial) et dont la durée d'exécution s'étale sur 24 mois, consiste en la réalisation du système d’interception et de pompage des eaux usées pour le raccordement aux collecteurs existants et rejoindre la station de prétraitement des eaux usées Rabat-Témara.

Ainsi, cinq stations de pompage de débits variables entre 16 et 204 litres/seconde, sont programmées, dont trois sont déjà réalisées et la quatrième est en cours de finalisation, tandis que pour la cinquième, les travaux seront entamés juste après la finalisation de la 4ème station. Le projet prévoit également 17 km de réseaux gravitaire et de refoulement.