L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Global Skills Report : Le Maroc perd 21 points et se classe 93ème


Rédigé par Rime Taybouta le Mardi 12 Juillet 2022

Selon le World Skills Report 2022, le Maroc aurait beaucoup de retard à rattraper en matière de développement de capital humain. Le pays décroche la 93ème place dans ce classement mondial, soit une baisse de 21 points par rapport au classement précédent.



Global Skills Report : Le Maroc perd 21 points et se classe 93ème
D’ici le milieu de cette décennie, quelque 85 millions d’emplois pourraient disparaître, tandis que 97 millions autres emplois seront remplacés, selon le World Skills Report 2022, publié par Coursera, ajoutant que «la façon dont nous travaillons évolue, car les technologies numériques révolutionnent pratiquement tous les secteurs productifs, de l’agriculture à la fabrication».

Un état des lieux qui renseigne sur la nécessité du renforcement du capital humain, qui devrait être en synchronie avec l’évolution technologique.

Sur ce volet, le rapport indique que le Maroc a du retard à rattraper, classant le pays à 93ème place, en baisse de 21 degrés par rapport au classement précédent. Dans le domaine des compétences commerciales, le Royaume a obtenu une moyenne de 11 %, tandis que dans les compétences technologiques ce taux passe à 15 %.

En termes sciences de données, le pays a obtenu une moyenne de 19 %, selon le rapport qui classe le Maroc parmi les pays sous-développés, où le PIB moyen par habitant ne dépasse pas 5.418 dollars. Notons dans ce sens, que le rapport classe 102 pays en quatre catégories : sous-développé, émergent, compétitif et évolutif. Il indique également que ces pays ont des opportunités de croissance à saisir, notamment en développement l’intégration numérique de leurs économies.

Dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, le Maroc a décroché la 11ème place, suivi de l’Irak et de l’Algérie, et enfin du Soudan, qui est en bas du classement mondial. D’autre part, les Émirats Arabes Unis ont remporté la première place dans la région et la 23ème au niveau mondial, grâce à un score de 100% en matière des affaires, au moment où les indicateurs technologique et Scientifique ont obtenu respectivement 33% et 35%.

Les EAU se préparent à l’ère post-pétrolière avec une économie plus diversifiée et hautement qualifiée, selon le rapport, qui estime que cette stratégie a porté ses fruits, les niveaux de compétence aux EAU étant en tête de la région pour la deuxième année consécutive. Cependant, les responsables de l’éducation devront remédier aux faiblesses des compétences en technologie et en science de données.

Il est à noter qu’Israël a occupé la deuxième place, suivi de l’Arabie Saoudite et du Koweït, puis de la Tunisie, qui s’est classée 56ème au niveau mondial, selon la même source. Le rapport a souligné que la participation des femmes au marché du travail a été constante dans la région, s’attendant à ce que l’intégration des femmes dans les emplois professionnels et techniques double d’ici la fin de cette décennie.

En investissant dans le développement des compétences dans les trois domaines (affaires, technologie, données scientifiques), la région MENA peut réaliser son « potentiel exceptionnel d’entrepreneuriat innovant ».



Rime TAYBOUTA



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News










 
Other