Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Gibraltar négocie les itinéraires de voyage aérien et maritime avec le Maroc


Rédigé par Kawtar Chaat le Dimanche 18 Juillet 2021

Suite à l'exclusion de l'Espagne de l'opération Marhaba 2021, les autorités de Gibraltar engagent des discussions avec le Maroc pour rouvrir « très prochainement » les routes commerciales aérienne et maritime.



Les autorités de Gibraltar espèrent rouvrir « très prochainement » les routes commerciales par voie aérienne et maritime avec le Maroc. Le gouvernement de Gibraltar a déjà entamé, lors d'une rencontre avec des membres de la communauté marocaine résidant dans le Rocher, des négociations avec Royal Air Maroc et d'autres compagnies pour renouer les liens. Une initiative ayant lieu peu de temps après que le royaume ait décrété, en pleine crise avec l’Espagne, l'imperméabilité de ses frontières et la suspension de l’opération Passage du détroit, rapporte le média espagnol Vozpopuli.

Le journal indique que les autorités de Gibraltar négocient avec Royal Air Maroc et d'autres sociétés pour « rétablir les liaisons de transport ».

Le ministre des Affaires, du Tourisme, des Transports et du Port de Gibraltar, Vijay Daryanani, a eu une réunion avec Ali Doussi, représentant de l'Association de la communauté marocaine. L'un des problèmes abordés était la situation des citoyens marocains résident à Gibraltar, qui, en raison de la pandémie, ne peuvent pas se rendre dans le royaume depuis le Rocher.

Selon la même source, le ministre Vijay Daryanani a souligné les « efforts » que son gouvernement a déployés pour « tenter d'établir des liaisons maritimes et aériennes avec le Maroc ». En ce sens, il a assuré le représentant de l'Association de la communauté marocaine que le gouvernement de Gibraltar est actuellement en contact avec Royal Air Maroc et d'autres entités commerciales afin d'établir des liaisons maritimes et aériennes.

Le ministre a déclaré que son gouvernement poursuivrait ses efforts pour rétablir les routes maritimes et aériennes avec le Maroc dès que possible, ajoutant que « la communauté marocaine fait partie intégrante de la famille de Gibraltar ».

Après une crise diplomatique de plusieurs mois, qui n'a pas encore été résolue, le Maroc a annoncé qu'il exclurait l'Espagne de l'opération Marhaba 2021 le 6 juin. Les autorités marocaines ont déclaré que le Royaume n'accepterait que les citoyens en provenance des ports français et italiens, mais pas des ports espagnol, indiquant que cette décision était due aux restrictions sanitaires de précaution que le pays souhaiterait mettre en œuvre pour arrêter la propagation du COVID-19.

Cependant, compte tenu de la rupture diplomatique entre les deux pays, la décision du gouvernement marocain étaient considérée comme politiquement motivée.

Le transit habituel reliant le Maroc à l'Espagne est extrêmement important pour l'économie espagnole, durement touchée pour la deuxième année consécutive. En effet, ce dispositif régule, en temps normal, le transit de l’Espagne vers le Maroc de 3,3 millions de personnes. Cela représente environ 800 000 véhicules, mobilisant 21 000 fonctionnaires de l’État espagnol (accueil, animations, activités culturelles, soutien logistique), précise El Periódico de Catalunya.