Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Football: Démission officielle du président de l’IRT avant l’assemblée générale


Rédigé par Rachid MADANI le Mardi 12 Octobre 2021



 
Enfin, les choses commencent à devenir claires à l’IRT. Il est sûr et certain que le club connaitra un changement radical au niveau de son administration.
Abdelahamid Aberchane vient de confirmer les dernières rumeurs concernant son éventuel départ de la présidence.
Sa lettre de démission est entre les mains des membres du comité et des adhérents. Officiel : il ne continuera pas à diriger les rênes de l’équipe. Fatigue, politique, manque de moyens financiers, occupations familiales, santé, non soutien du public et des ultras, il y a peu de tout dans la tête du premier mandataire du football tangérois seul représentant de la Région Tanger-Tétouan-Al-Hoceima à la Botola I professionnelle.
 A vrai dire, l’IRT ne représente plus seulement Tanger mais il est le porte-parole des autres provinces Tétouan et Al-Hoceima qui ont perdu leur place chez les grands de l’élite footballistique.
Des problèmes et beaucoup de problèmes pour l’IRT version 2021-2022 surtout avec les conséquences de la pandémie, de la disparition des sponsors et de l’absence des supporters dans les gradins.
  Abdelhamid Aberchane a beaucoup donné à l’équipe avec trois exploits : titre de champion du Maroc deuxième division et montée en première division, titre de champion du Maroc, participation africaine deux saisons successives : un « bagage » jamais connu chez les autres anciens présidents. Les milliers de fans tangérois reconnaissent ses réalisations mais lui reprochent son mal entourage dans le comité constitué.
Pour eux, il y a des personnes qui abusent de son « aveugle » confiance pour s’enrichir sans aucune inquiétude.
Ainsi, le 22 octobre prochain, l’assemblée générale pourrait se transformer en assemblée extraordinaire. La seule problématique qui est sur la table de travail est la suivante : pour le moment, le comité n’est pas démissionnaire et personne ne sait quelle en sera sa réaction. Et les adhérents, continueront-ils à payer leur cotisation annuelle ou partiront-ils avec leur allié ? En parallèle avec cette polémique, deux candidats à la présidence de l’IRT ont déposé leur candidature Mohamed Lehmami et Youssef Mandour.
Malheureusement, pour le moment, ils ne peuvent opter pour le poste de futur président du fait qu’ils ne disposent pas de carte d’adhérent d’une durée de deux années selon les règlements en vigueur de la FRMF. Mais en cas de démission collective du comité et du renoncement des adhérents actuels à diriger l’IRT, le vide pourrait suivre un autre chemin.
Pour les lignes de leur programme, le premier a présenté quelques points très peu détaillés et insuffisants, le second n’en a pas se contentant de dire qu’il veut un IRT à l’échelon africain et même mondial sans donner de détails dans le « comment ».
 Par ailleurs, il est à signaler que les ultras tangérois, qui exigent le départ immédiat de toute l’équipe dirigeante, ont décidé de demander l’autorisation aux autorités locales pour organiser un sit-in de protestation à propos de la mauvaise gestion du club à l’entrée de la Wilaya.