Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

FAR - Maroc : Coulisses et histoire secrète d’un forum qui donne de l’écho à la Grande Muette


Rédigé par Anass MACHLOUKH le Dimanche 3 Avril 2022

Plateforme incontournable pour s’enquérir des informations militaires, le Forum FAR-Maroc a su s’imposer sur la scène médiatique marocaine. L’un de ses administrateurs nous raconte l’histoire d’une ascension fulgurante. Récit.



FAR - Maroc : Coulisses et histoire secrète d’un forum qui donne de l’écho à la Grande Muette
Vendredi 13 novembre 2020, les Marocains se réveillent sur une information qui a rapidement fait la Une au niveau national comme international : la sécurisation du No-Mans Land entre le poste-frontière d’El Guerguerate et la Mauritanie, qui a été libéré de l’emprise des milices du Polisario par une opération militaire ciblée.

L’un des premiers canaux à avoir diffusé cette information n’est autre que le fameux Forum FAR-Maroc, très dynamique sur les réseaux et qui ne cesse d’attirer l’attention des internautes férus de la chose militaire. Le Forum s’est distingué en publiant quelques images prises par des civils locaux et exploitées par les opposants de la Nation de l’opération des FAR. Il va contrecarrer la désinformation du Polisario, et donner sa version des faits, qui sera, par la suite, confirmée et officialisée via les canaux officiels, dont l’Agence MAP. Le grand public découvre alors cette plateforme qui publie des informations tellement fiables qu’elles sont souvent reprises par les médias.

Les gens de courte mémoire ou les moins renseignés ont tendance à croire que c’est un forum récent, alors que ses origines remontent à une vingtaine d’années. Une rencontre avec un des administrateurs du Forum nous a permis de découvrir l’histoire de ce groupe aux allures d’un média non-officiel.

Rendez-vous pris dans un café à Casablanca, où nous avons rencontré notre interlocuteur qui a préféré garder l’anonymat et qui s’est livré en toute franchise. Flashback. Constitué d’un réseau de près de 15.000 membres, dont 1.200 très actifs, répartis sur plusieurs pays, dont l’Espagne, ce groupe, dont l’administration est 100% marocaine, s’est transformé au fil des années en une plateforme incontournable pour s’enquérir de tout ce qui concerne les FAR. C’est le fruit d’une camaraderie d’amateurs autant passionnés que fins connaisseurs des enjeux militaires, dont la majorité est issue de familles de hauts gradés des Forces Armées Royales en activité. C’est de cette association qu’est venue l’idée de créer un forum qui a vu le jour en 2004 sous l’appellation RMAF.

2006, l’année du sursaut

Ce n’est qu’en fin 2006 que le Forum FAR-Maroc a été créé, à l’aide de serveurs hébergés à l’étranger, notamment en France, pour des raisons de sécurité. Les premières prouesses n’ont pas tardé à surgir avec la publication de « Carnets du Maroc », un documentaire historique inédit, une sorte d’immersion dans le Maroc des années 80 et dans la guerre du Sahara, que les Marocains n’avaient pas l’habitude de voir.

« La publication a été possible grâce à une copie achetée auprès de la télévision canadienne numérisée d’un VHS emprunté de l’Office National du Film Canadien via son réalisateur le Marocain de confession juive, feu Jacques Bensimon, qui nous a expliqué le déroulement du tournage ».

En effet, sur Hautes instructions royales, les FAR avaient célébré leur cinquantenaire, en mai 2006, par des journées portes ouvertes dans différentes villes marocaines et des défilés militaires, dont le fameux défilé du 14 mai de la même année où l’Armée Royale a paradé devant le Souverain le long du célèbre boulevard Al Nasr.

Une archive inédite

Le Forum s’est distingué ensuite par la diffusion sur YouTube de l’archive militaire marocaine post-indépendance (Congo 1960/61, Guerre des Sable 1963, Octobre 1973, Zaïre 1977/78, Sahara marocain et Somalie 1993) et des vidéos inédites de feu Hassan II et de l’Histoire moderne marocaine, ce qui a donné au public marocain et surtout aux nouvelles générations l’opportunité de découvrir le talent oratoire du Souverain défunt.

C’est à ce moment-là que le forum a pu accéder à la notoriété publique en devenant célèbre auprès du grand public, y compris les non-férus de la chose militaire. Grâce à cette archive foisonnante, la chaîne du forum sur YouTube a pu devenir rapidement l’une des chaînes les plus influentes au Maroc en termes d’impact sur les téléspectateurs, selon notre témoin, qui reconnaît qu’en début de parcours, le forum a été mal perçu par quelques militaires qui voyaient d’un mauvais oeil son activité avant que les choses ne s’arrangent par la suite.

Bien renseigné, le forum livre régulièrement des informations sur les contrats d’armement, les exercices militaires menés par les Forces Armées Royales et les visites de délégations militaires étrangères. Force est de rappeler que c’est le forum qui a annoncé le fameux contrat des F-16 en 2007, tout en faisant le suivi de ce dossier qui a défrayé la chronique à l’époque. Idem pour les frégates SIGMA acquises par la Marine Royale et les chars chinois VT-1A. « Nous avions toujours eu la primauté dans les annonces », rappelle notre interlocuteur.

En effet, cette efficacité est due en partie à un réseau de haute qualité auquel appartenaient des diplomates, des élèves officiers, à un système de recherche d’information disponible pour le grand public mais pas facile à trouver. En fait, tout est annoncé par le fabricant et par les rapports parlementaires ou militaires des pays vendeurs via leurs sites web et les réseaux sociaux. Dernier exemple en date : les vedettes Metal Shark offertes par les Américains. On trouve leurs photos lors des essais sur leur page Facebook.

Aucun rapport avec l’institution militaire

Avec autant d’annonces exclusives, l’observateur ordinaire peut immédiatement être induit à penser que le Forum est le relais de l’Armée marocaine. Interrogé sur ce point, notre invité nie toute relation avec la grande muette, précisant que le forum n’a jamais publié la moindre information classée « secret défense». « Contrairement à ce que peuvent penser les gens, nous n’avons aucun lien, formel ou informel, avec l’institution militaire », précise notre interlocuteur, ajoutant que toutes les informations publiées sont recueillies de sources publiques. « A partir de ce moment-là, nous sommes devenus une sorte de média non-officiel », indique notre source.

Facebook ou la consécration

2015 est l’année du passage vers les réseaux sociaux, devenus incontournables à l’époque pour éviter l’obsolescence des forums ordinaires. D’où la création de la page Facebook qui a eu, selon notre source, du mal à se positionner du fait de la profusion des pages clandestines qui portent le nom des Forces Armées Royales, en majorité arabophones.

« Nous avons dû faire face à l’obstacle de la langue puisque nous sommes à la base francophones », explique notre source, selon laquelle l’équipe du Forum a dû fournir un effort supplémentaire pour entretenir la page, faute de membres disponibles.

« Comme vous savez, nos membres ont leur propre vie et leur propre carrière, plusieurs sont âgés et il est donc difficile de rester disponible à longueur de journée », a-t-il poursuivi, en se félicitant que son groupe soit parvenu à dépasser tous les obstacles pour faire assurer le succès que la page connaît actuellement. Le succès est indéniable, la page est devenue une source d’information pour la presse nationale, et même pour des agences de presse internationales. En plus des révélations sur l’armement du Maroc, l’une des grandes réalisations du forum est la couverture des exercices conjoints menés par le Royaume tels que African Lion.

L’équipe du Forum s’est distinguée par sa couverture des manoeuvres en publiant des images exclusives. À cela s’ajoute le reportage effectué dans le mur de la défense, dont la qualité a été appréciée par plusieurs hauts gradés de l’Armée et par le public civil et militaire marocain. Il s’agit d’un exercice subtil et d’une extrême finesse, explique notre interlocuteur, qui confie qu’il fallait faire attention pour ne pas dévoiler les détails sensibles, susceptibles d’être exploités par les adversaires du Royaume à travers leurs services de Renseignement.

Ainsi, ce forum, unique en son genre, s’emploie à sa façon pour valoriser l’image des Forces Armées Royales. A défaut des armes, ce sont les claviers qui crépitent.


Anass MACHLOUKH


Front dévoué à la défense du Maroc
 
Outre sa vocation informatrice, le Forum est investi dans la défense de l’image du Royaume contre la propagande étrangère, notamment celle venant d’Algérie ou d’Espagne. En plus de faire face aux plateformes algériennes telles que le Forum algérien Mena, véritable adversaire de FAR-Maroc, les membres du groupe s’emploient à défendre, à leur façon, la cause nationale à l’étranger.

Ces derniers n’ont pas manqué de protester contre El Pais et El Mundo pour dénoncer leur désinformation lors des événements de Gdim Izik. L’élite médiatique espagnole, rappelons-le, s’est montrée partiale et trop alignée sur la propagande du Polisario. Plusieurs médias sont allés jusqu’à tordre le cou de la réalité.
 

L'info...Graphie


Sahara


Le conflit d’un point de vue militaire
 
Faisant allusion à l’archive du conflit sur le Sahara, notre source tient à faire une nuance dont on entend peu souvent parler. Tandis que tout le monde s’évertue à parler de guerre, ce terme n’est pas du tout employé dans les cercles militaires, où on préfère plutôt parler d’« opération de sécurisation » d’une zone faisant partie du territoire national. Ainsi, l’appréhension du conflit n’est pas du tout la même et bien que ce détail puisse paraître anodin, il est d’une extrême importance.

En effet, la guerre se fait entre deux armées d’Etats souverains et reconnus par la communauté internationale. Dans le cas du Sahara, le Maroc a affronté, avant le cessez-le-feu de 1991, une milice armée soutenue par l’Algérie et qui livrait une sorte de guérilla. « Je ne peux pas négocier avec une entité qui n’a pas de forme juridique », avait dit un jour feu Hassan II. Un propos resté gravé dans les mémoires et qui reflète absolument cet état d’esprit. Du point de vue du Maroc, l’affaire du Sahara n’est qu’une question de séparatisme.
 

Revue des FAR


La sobriété face au populisme de la revue algérienne
 
A l’instar de plusieurs armées du monde, les FAR se sont ouvertes sur le grand public, rompant avec le mythe de la « Grande muette ». A travers sa revue publiée chaque deux mois, l’Institution militaire s’est montrée d’une grande sobriété, avec une ligne éditoriale claire, professionnelle.

Avec un style académique, la revue publie régulièrement des analyses pointues sur les différentes questions qui touchent de près ou de loin la vie au sein de l’Armée. Par cette ligne éditoriale, la Revue des FAR est à mille lieues de son homologue algérienne « Al Djeich », dont le style belliqueux et démagogique manque aux règles de l’objectivité et discrédite ses rédacteurs, tellement hantés par leur acharnement contre le Royaume qu’ils finissent par perdre toute crédibilité analytique.

Pour palper ce degré d’acharnement, il suffit de citer le numéro 696 de la revue qui a consacré la majeure partie de sa pagination à attaquer le Maroc, oubliant ainsi la vocation militaire de la Revue, censée se tenir à l’écart de la politique.

Pour sa part, les FAR s’attachent à leur sobriété et leur professionnalisme en relatant avec un esprit de pédagogie les différents exercices militaires tels qu’African Lion, Lightening Handshake, et les récents exercices navals menés aux côtés des armées française et italienne. La revue suit assidument les préparatifs de la nouvelle édition d’African Lion qui aura lieu en juin 2022.