L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Eviter la surchauffe et soutenir la relance


Rédigé par Saâd JAFRI le Dimanche 6 Novembre 2022



Eviter la surchauffe et soutenir la relance
Une règle économique générale dit que l’augmentation du taux directeur est la solution idoine pour amortir le choc des pressions inflationnistes et se positionner dans des fourchettes capables de maintenir la stabilité des prix. Le Maroc qui, de par son ouverture, fait partie des pays surexposés aux fluctuations des cours mondiaux, a pu tenir tête à la conjoncture et a gardé son taux directeur inchangé pendant plusieurs mois, jusqu’au point où la pression est devenue insupportable. Désormais, nous avons atteint le cap de 2% et les agences de notation, dont Fitch, s’attendent à un autre durcissement monétaire.

La grande question est donc de savoir si une telle mesure pourrait aggraver les risques d’un repli de l’activité à un moment de grande incertitude. La réponse est positive, du moment que la hausse du taux directeur déterminera le coût de l’emprunt (à la hausse), ce qui aura un impact négatif sur la demande de crédit et, par ricochet, sur la croissance. Il ne faut donc pas s’étonner de voir une décrue de l’activité, surtout de certains secteurs tels que l’immobilier, dont les marges de manoeuvre rétrécissent avec les nouvelles mesures du PLF-2023.

Pour les experts du FMI et du CESE, ce scénario est inévitable et n’incite nullement au désancrage des anticipations des agents économiques par rapport à l’évolution des prix. Ainsi, la balle est, une fois de plus, dans le camp des banques, qui devront fixer de nouvelles conditions d’emprunt aux entreprises et aux particuliers. Chose qui reste peu probable du fait des nouvelles pressions financières imposées par le PLF. Mais, pour l’instant, rien n’est encore joué, les concertations entre la Banque centrale et les banquiers vont dans dans le sens du compromis. Car, après tout, l’enjeu aujourd’hui est d’éviter la surchauffe, contenir l’inflation et accompagner la relance.




Saâd JAFRI



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Février 2023 - 16:16 Rabat donne un coup de sabot dans la fourmilière






🔴 Top News