Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn


Edito & Chronique

Et si on confinait le gouvernement pour réduire les dégâts ?


Rédigé par Ahmed NAJI le Mardi 28 Juillet 2020


Et si on confinait le gouvernement pour réduire les dégâts ?
Parvenir à se mettre tout le monde à dos est le défi relevé avec succès par le gouvernement Othmani.

La dernière gaffe en date lui restera accrochée comme des cornes de mouton d’Aïd Lkbir, la grande fête qu’il a transformée en grand foutoir. Longtemps après le départ de la course de stock-car sur les routes du pays, donné six heures avant le fatidique coup de minuit, à partir duquel 8 villes étaient placées en quarantaine, on se rappellera encore avec exacerbation, voir animosité pour ceux qui ont perdu quelqu’un dans les nombreux accidents de circulation enregistrés en cette soirée du dimanche 26 juillet, de cette contestable et malheureuse décision.

On ne peut reprocher aux médecins de déclencher l’alarme, quand le nombre d’infections au Sras-Cov2 grimpe dangereusement, ni aux sécuritaires de chercher à boucler au plus vite les zones contaminées, de manière à contenir la propagation du virus. Mais on est droit de s’attendre du chef de l’exécutif, dont la fonction est justement de coordonner les actions de l’équipe gouvernementale, de prendre le recul nécessaire pour avoir une vision d’ensemble de la situation avant d’entériner une décision proposée par ses ministres, ou prévoir un délai suffisant pour sa mise en oeuvre.

Et comme le gouvernement tenait à prouver aux plus sceptiques qu’il cafouille bel et bien, un délai de 24 heures a été accordé aux citoyens pour les déplacements inter-villes, une fois que le mal était déjà fait. Ce qui a rajouté encore plus à la confusion générale et l’ire populaire exprimée sur les réseaux sociaux.
Si ce n’étaient les victimes de ce chaos organisé, l’occasion est trop belle pour se moquer d’un gouvernement qui  virevolte dans tous les sens comme un mouton égorgé. Sauf que de nombreuses familles ont eu à en pleurer plutôt que d’en rire.

Et si on confinait le gouvernement pour réduire les dégâts ?

Ahmed NAJI

  



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Août 2020 - 14:20 La magie du ballon rond

Mercredi 12 Août 2020 - 19:00 Sommes-nous aux portes d’un reconfinement ?