Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Eco-friendly : Remise des prix du concours « Climtna »


Rédigé par S.M le Jeudi 20 Janvier 2022

Hit Radio et la délégation de l’Union européenne (UE) au Maroc ont organisé, ce jeudi, la cérémonie de remise des prix du concours « Climtna ». Un concours qui s’adresse aux jeunes engagés dans la préservation de l’environnement au Maroc et qui souhaitent partager leur idée, initiative ou projet eco-friendly.



Eco-friendly : Remise des prix du concours « Climtna »
S’il y a une question qui préoccupe l’ensemble des citoyens des quatre coins du globe, c’est bien le changement climatique. Conscients de ses conséquences, plusieurs jeunes marocaines et marocains sont de plus en plus impliqués et engagés dans toute action visant à réduire l’impact humain sur le climat qui se traduit par la sécheresse, les inondations, les vagues de chaleur, etc. 

C’est dans cette optique que Hit Radio et l’UE au Maroc ont lancé la campagne de sensibilisation « Climtna » afin d’informer et d’alerter sur ce phénomène et de donner également la parole aux associations locales et aux porteurs de projets qui travaillent à limiter l’impact du changement climatique sur le patrimoine naturel marocain. 

Le contenu et les messages clés de la campagne ont été déclinés en vidéos et podcasts accessibles sur les plateformes digitales de Hit Radio qui comptent plus de 7,5 millions d’abonnés, ainsi que sur les réseaux sociaux de l’UE au Maroc.

Encourager le développement durable

S’exprimant à cette occasion, la directrice générale adjointe du groupe Hit Radio, Boumehdi Ilham, a expliqué que la campagne « Climtna » traduit l’engagement de hit radio en faveur de l’égalité du genre, de la participation des jeunes à la vie publique et au développement durable, soulignant l’ambition du groupe d'être un média citoyen au service des valeurs positives et universelles.

De son côté, l’ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de l'Union européenne au Maroc, Patricia Pilar Llombart Cussac, a indiqué que « nous avons le privilège de mettre en valeur des initiatives locales et créatives en matière de lutte contre les changements climatiques »

Elle a ainsi salué la prise de conscience de ces jeunes de l’enjeu que représente le changement climatique et du rôle qu’ils sont appelés à jouer en proposant des projet « eco-friendly » concrets, pour une meilleure protection de l’environnement et lutte contre la dégradation du climat.

« Cette campagne a permis de diffuser de nombreux messages sur l’importance de la lutte contre le changement climatique et qui a donné l’occasion à plus de 200 jeunes de présenter leurs idées, propositions et projets pour la protection de l’environnement », a ajouté l’ambassadrice.

Lutte contre la déforestation

Trois finalistes ont présenté leurs projets qui répondent à trois critères, à savoir la pertinence et l’innovation du projet, l’impact du projet sur l’environnement et la faisabilité ou reproductibilité du projet.

« Nous avons eu trois finalistes dont le prix a été remporté par un binôme de deux jeunes femmes ingénieurs qui ont développé une application préventive pour lutter contre la déforestation, détection des feux de forêt, d’abattage des arbres et du braconnage et qui permettra au Maroc de faire des pas plus avancé contre ce phénomène », a-t-elle précisé.
Il s’agit de Soumia Elouassouli et Asmahan Ait Chattou, qui ont remporté 15.000 dirhams et bénéficieront d’un coaching dans le cadre du programme Switchmed.
 
« C’est une application qui sert de dispositif intelligent de supervision et d’alerte à distance, ayant pour but de fournir aux décideurs un tableau de bord, leur permettant d’établir des plans d'actions efficaces et moins coûteux » a expliqué Soumia Elouassouli, notant que l'application est adressée au ministère de l’agriculture ainsi qu’aux entreprises qui opèrent dans le secteur agricole.
 
Deux coups de cœur ont été gratifiés dans le cadre de ce concours, à savoir les projets de tri et recyclage de matériel informatique baptisé « Atlantic nation » et de production de biocharbon à base de déchets d'extraction de l'huile d'olive, portés respectivement par Yassine El Haddouchi et Bachir El Yafi.