Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Eco-Cité Zenata: Un modèle d’urbanisme, durable et inclusif


Rédigé par Siham MDIJI le Jeudi 22 Avril 2021

Situé entre Casablanca et Rabat, l’Eco-Cité Zenata, ce projet d’envergure social et environnemental a fait l’objet de discussion lors d’un webinaire organisé, mardi dernier, par l’institut CDG.



Eco-Cité Zenata: Un modèle d’urbanisme, durable et inclusif
Tenu sous le thème « La ville de demain sera inclusive, verte et intelligente », ce webinaire avait pour vocation de « comprendre les enjeux actuels et de s’inspirer des best practices à l’échelle mondiale afin d’identifier les solutions innovantes permettant de lutter contre le changement climatique et d’assurer une croissance inclusive et durable ». Pour ce, plusieurs experts, dont le Directeur Général de la Société d’Aménagement Zenata (SAZ), Amine El Hajhouj, y ont pris part. Ce dernier, avant de s’attarder sur le projet de l’éco-cité, a défini la ville de demain comme étant « une « ville verte et inclusive, qui met au centre de sa préoccupation l’Homme, ses besoins et son avenir ». 

Ville durable et inclusive

La ville de Zenata, qui autrefois n’était pas plus qu’un endroit entouré de bidons villes, de cabanons et d’entrepôts, s’inscrit aujourd’hui dans une démarche résolument inclusive, citoyenne et structurante. S’étalant sur une superficie de 1860 ha, le projet en question incarne l’ambition de concevoir et de développer un modèle de ville intégré et innovant. Elle abritera 300.000 habitants et sera créatrice de 100.000 emplois à l’horizon de 2030 avec 4 pôles économiques respectant les critères internationaux du développement durable.

Elle est en effet la première à avoir obtenu le label de performance « Ecocity Label » (ECL), délivré par Cerway, organisme international et opérateur certificateur de HQE™ et a également obtenu la certification HQE Aménagement.

Trois piliers de développement

Outre sa vocation de transformer Zenata en une ville conçue sur une logique de préservation de l’environnement, le projet de l’éco-cité intègre, selon M. El Hajhouj, les trois piliers du développement durable, à savoir environnemental, social et économique. Pour le bien mener « nous avons adopté l’écoconception, qui est une approche inclusive permettant de réduire ou limiter les impacts environnementaux », expliquant qu’«il s’agit d’un terme général et générique qui prend en considération l’aspect économique, politique, géologique, géologique, etc. lors de la conception d’une ville  ». 

A noter que selon une communication du SAZ, ladite ville sera dotée d’un pôle santé intégré, un campus universitaire international, dont leur ouverture prévisionnelle est en 2023, et un centre commercial suprarégional dont la première phase de ce pôle a été ouverte au public en mars 2016 avec l’inauguration du premier magasin Ikea au Maroc. L’ouverture de la 2ème tranche sera opérationnelle d’ici 2023. 

 

​Projet d’utilité publique

Le Maroc, pour mieux gérer les défis d’urbanisation, a lancé un programme en 2004, avec pour objectif de créer quinze villes nouvelles à l’horizon 2020, dont Zenata. Suite à une série d’accords signée sous la présidence du Roi Mohammed VI en 2016, le projet d’utilité publique « éco-cité Zenata » a été délégué à la Caisse des dépôts et de gestion (CDG), créant ainsi la Société d’Aménagement Zenata (SAZ) pour assurer la conception et l’aménagement global de la ville. Cette dernière sera une ville de services et l’une des premières écocités marocaines, destinées principalement à la classe moyenne émergentes.