Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Echos de la CAN-2021


Rédigé par la rédaction (avec MAP) le Vendredi 14 Janvier 2022



Echos de la CAN-2021
La CAN 2021 arrive déjà à son 8ème jour. Plusieurs sujets attirent l'attention de la presse africaine et mondiale, notamment le fameux match Tunisie/Mali, la colère de Yassine Bounou contre les organisateurs de la conférence de presse d'avant-match contre les Comores et la situation de Badr Banoune avec la sélection nationale.


- Tunisie/Mali: on continue d'en parler

La Confédération africaine de football (CAF) a annoncé avoir recueilli tous les rapports nécessaires auprès des officiels présents à la rencontre de la CAN-2021 ayant opposé le Mali à la Tunisie (1-0) mercredi à Limbé, arrêtée par l'arbitre zambien Janny Sikazwe avant son terme.
"A propos du match de la Coupe d'Afrique des Nations ayant opposé le Mali à la Tunisie à Limbé le 12 janvier 2022, la CAF a recueilli tous les rapports nécessaires auprès des officiels présents à cette rencontre", a indiqué la CAF dans un communiqué publié sur son site officiel.
Par ailleurs, plusieurs médias rapportent que l'arbitre Janny Sikazwe avait souffert d'insolation et été transporté à l'hôpital aussitôt le fameux coup de sifflet final donné.
L'arbitre zambien avait déjà une première fois arrêté le match à la 85e minute.

- Bounou insiste pour parler en langue arabe

Les organisateurs de la conférence de presse d'avant-match contre les Comores demandaient à Yassine Bounou de répondre à une question soit en français ou en anglais. Cependant, cette question a été posée en arabe. La raison, la traduction instantanée n'est disponible que dans les deux premières langues.
Le portier marocain n'a pas cédé à cette pression et a fait avancer que "l'arabe est sa langue maternelle", et que c'est aux organisateurs de mettre en place ce qu'il faut pour remédier à ce problème.


- Badr Benoune... Il restera avec les Lions en "supporter"

Malgré des problèmes sanitaires, le défenseur marocain a choisi de rester avec les siens pour leur apporter son soutien. Lors de la séance d'entraînement, il était bien présent, de loin et sans y avoir pris part.

- Sadio Mané, capitaine des Lions de la Teranga

En conférence de presse jeudi, Aliou Cissé a révélé celui qui portera le brassard de capitaine face à la Guinée. Le coach a porté son choix sur Sadio Mané pour diriger l’équipe contre le Sily National.
En l’absence de Kalidou Koulibaly et d’Idrissa Gana Gueye, Sadio Mané sera capitaine des Lions. "Sadio Mané portera le brassard de capitaine contre la Guinée", a annoncé le coach en conférence de presse.
Cela ne sera pas une première pour l’attaquant de Liverpool. Il l’avait déjà hérité lors de la Coupe du Monde 2018 en Russie.


- La CAF refuse de le tester : Kalidou Koulibaly menace de quitter la Tanière

La Fédération sénégalaise de Football (FSF) a eu toutes les peines pour calmer Kalidou Koulibaly. Le défenseur des "Lions" était dans tous ses états et a menacé de quitter la Tanière après avoir essuyé le niet catégorique des médecins de la CAF, qui lui ont refusé le prélèvement, lors des tests PCR, rapporte le quotidien sportif Record.
C’est le branle-bas dans la Tanière. Déclaré positif depuis samedi dernier, Kalidou Koulibaly était obligé de déclarer forfait pour le premier match victorieux du Sénégal face au Zimbabwe (1-0), lundi, dans le cadre de la 1ère journée du groupe B.
Depuis lors, le défenseur de Napoli poursuit sa mise en quarantaine. Même s’il lui arrive de faire de la musculation puisqu’il est asymptomatique, le capitaine des Lions n’est toujours pas sorti de l’auberge.