Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Délais de paiement des EEP : Voici le «top ten» des bons et mauvais payeurs


Rédigé par La rédaction le Mercredi 29 Juillet 2020

La moyenne des délais de paiement déclarés par l'ensemble des Etablissements et Entreprises Publics (EEP) a atteint 40,58 jours à fin juin 2020 contre 50,6 jours en juin 2019, selon le ministère de l'Économie, des finances et de la réforme de l'administration.



«Au niveau global, la tendance positive constatée depuis décembre 2018 se confirme. En effet, la moyenne des délais de paiement déclarés par l’ensemble des EEP a atteint 40,58 jours à fin juin 2020 contre 50,6 jours en juin 2019», souligne le ministère dans un communiqué publié mercredi.
 
En phase avec l'engagement pris par le ministère dans la circulaire du 21 juin 2019 adressée aux EEP dans le cadre de la dynamique initiée par les Hautes Orientations contenues dans le Discours Royal du 20 août 2018 et le Conseil des ministres du 10 octobre 2018, le ministère poursuit ainsi la publication des délais de paiement déclarés par les EEP concernant le mois de juin 2020 et ce, au niveau de la rubrique de l’Observatoire des Délais de Paiement (ODP) sur le portail dudit ministère.
 
Cette deuxième publication à caractère mensuel après celle du 30 juin 2020 qui concernait le mois de mai 2020, s’inscrit dans le cadre de la démarche progressive adoptée par le ministère à travers la publication le 31 octobre 2019, le 31 décembre 2019 et le 28 février 2020 des délais de paiement déclarés par les EEP, concernant, respectivement, les mois de juin, de septembre et de décembre 2019 et la publication simultanée le 10 juin 2020, des délais des mois de janvier, février, mars et avril 2020 pour des raisons liées à la crise sanitaire du COVID-19.

Le Top 10 des bons et mauvais payeurs

Ainsi, dans la liste des 10 EEP ayant déclaré les délais les plus longs au 30 juin 2020, la Sonarges figure en tête de liste avec 197 jours, suivie par Groupe Al Omrane (134 jours), Royal Air Maroc (123 jours), l’Office du développement de la coopération (101 jours), l’Agence nationale des ports (90 jours), l’Ecole Hassania des travaux publics (88 jours), l’Institut Pasteur (86 jours), l’Agence autonome de distribution d’eau et d’électricité de la Chaouia (84 jours), l’université Moulay Ismaïl de Meknès (80 jours) et l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (79 jours).

Concernant celles ayant déclaré les délais les plus courts à fin juin 2020, il y a : l’Agence urbaine d’Al Hoceïma (2 jours), la Caisse centrale de garantie (3 jours), l’Agence urbaine d’El Jadida-Sidi Bennour (4 jours), l'Agence du bassin hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia, l’AREF de la région Dakhla-Oued Eddahab et les agences urbaines de Tanger et de Tétouan (6 jours) et finalement la Société marocaine d’ingénierie touristique, l'Agence du bassin hydraulique de Drâa-Oued Noun et l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (7 jours).
 
Par ailleurs, le ministère a listé 66 établissements qui n’ont pas servi leurs délais de paiement au 30 juin 2020. Il s’agit entre autres de Autoroutes du Maroc, l’Anapec, Archives du Maroc, l’ONEE, l’Office national des aéroports, l’ONCF, l’OCP et la liste n’est pas exhaustive.

Ces délais déclarés par les EEP sont consultables à l’aide du moteur de recherche disponible sur le site de l’ODP.

  


Dans la même rubrique :
< >