Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Covid-19 : En pleine deuxième vague, le gouvernement appelle à la prévention !


Rédigé par A.M le Mercredi 19 Août 2020

Alors que le Maroc subit une exacerbation de la situation épidémiologique, le ministère de la Santé se donne la peine de rappeler la nécessité de respecter les mesures préventives.



Au moment où les autorités bouclent de plus en plus de quartiers dans certaines villes du Royaume, suite à la hausse sans précédents des cas de contaminations, le Ministère de la Santé sort avec une déclaration du moins que l’on puisse dire anodine.

Le Ministère a réaffirmé, mardi, que le respect des mesures préventives reste le meilleur moyen pour contrer la montée vertigineuse des cas de coronavirus (Covid-19), en particulier durant la première quinzaine du mois en cours.

Le coordonnateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet a souligné "Au début du mois d'août, la situation épidémiologique au Maroc s'est aggravée" notant  que "la solution est entre nos mains".

Ce dernier a fait le rappel de quelques mesures préventives telles le port continu du masque, le respect de la distanciation physique d'environ un mètre, le lavage régulier des mains avec de l'eau savonneuse et l'utilisation des désinfectants hydro-alcooliques, ainsi que d'éviter les rassemblements, de sortir régulièrement de chez soi, sauf en cas d'extrême urgence, et d'aérer les chambres et les bureaux.

Évoquant le bilan de la situation épidémiologique au Royaume, M. Mrabet a relevé que le nombre total des cas de contaminations enregistrés depuis l'apparition du virus jusqu'au 16 août a atteint 42.489 cas, soit un taux d'incidence cumulé de 117 cas pour 100.000 habitants.

Entre le 10 et le 16 août, les cas de contamination ont atteint 9.252 cas (soit environ 22% de la totalité des cas recensés depuis l'apparition de la pandémie), avec un taux d'incidence cumulé de 25,45 cas pour 100.000 habitants, tandis que le nombre de décès s'est élevé de 160 cas, soit 24,3 du nombre total, a précisé le responsable. En plus, le taux hebdomadaire de contamination pour 100.000 habitants est passé de 21 à 25 cas a précisé Mr. Mrabet.

Les régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fès-Meknès et Béni Mellal-Khénifra ont recensé entre 30 et 45 cas actifs (pour 100.000 habitants, alors que les régions de Casablanca-Settat, Marrakech-Safi et Dakhla-Oued Eddahab ont comptabilisé plus de 45 cas actifs (pour 100.000 habitants), a-t-il fait savoir.
Dans un bilan aussi lourd, on se demande quelle est l’utilité de s’évertuer de rappeler les citoyens au respect des mesures sanitaires que pourtant une grande partie des citoyens  ne respecte pas.

Le Maroc connait dès la fin de l’Aid El Adha une deuxième vague de propagation de la pandémie. Depuis deux semaines, le pays a enregistré quasiment une moyenne de 1000 cas par jour. Cette tendance haussière a contraint les autorités à boucler plusieurs quartiers dans le Royaume.

De même, dans une conjoncture sanitaire aussi critique, le ministère de tutelle a intérêt à  trouver d’autres solutions plus novatrices à part les appels anodins à la prévention.
 

  


Dans la même rubrique :
< >