L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Coup d’envoi du projet « Écoles pionnières » dès la rentrée 2023-2024 


Rédigé par Malak EL ALAMI Mardi 23 Mai 2023

Le projet « Écoles pionnières » se déploiera dès la rentrée scolaire prochaine, dans près de 628 écoles primaires publiques à l’intention de 322.000 élèves. L’annonce en a été faire faite par le ministère de l'Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports , dans un communiqué publié mardi 23 mai.



L’élève, l’enseignant et l’école… trois piliers que le ministère a placés au cœur de son approche multidimensionnelle, afin de tirer l’école marocaine vers le haut, avec au final l’objectif d’améliorer la qualité des apprentissages de base, de lutter contre la déperdition scolaire et de contribuer à l’épanouissement des élèves.
 
La mise en œuvre de ce projet se fera tout d’abord, dans le cadre d’une phase de démarrage, au niveau de 628 écoles primaires publiques, en milieux urbain, semi-urbain et rural, en faveur de 322.000 élèves, ce qui devra mobiliser près de 10.700 enseignants, et 158 inspecteurs pédagogiques, au tire de l’encadrement et  de l’accompagnement de la mise en œuvre, indique la source.
 
Misant sur quatre composantes essentielles, le projet « Écoles pionnières » sera axé sur un programme de remédiation massif, l’utilisation de méthodes d’enseignement efficaces, la spécialisation des enseignants ainsi que sur la gestion des établissements.
 
Les deux premières composantes se rapportent au programme de remédiation massif, qui remédie aux lacunes fondamentales des élèves notamment en lecture et en calcul, par le recours à la méthode TaRL (Teaching at the right level). A cela s’ajoute, la deuxième composante, focalisée sur la mise en œuvre de méthodes d’enseignement efficaces en classe.
 
Quant à la 3ème composante, elle est relative à la formation spécialisée des enseignants dans les disciplines qui correspondent le mieux à leurs domaines de formation et de compétences. La mise en œuvre du dispositif de spécialisation est optionnelle et relève du choix de l’équipe pédagogique en fonction des caractéristiques propres à chaque établissement, souligne-t-on.
 
Finalement, la gestion de l’établissement constitue la quatrième composante qui parie sur l’amélioration des conditions matérielles, à savoir l’état des classes et des sanitaires, la sécurité, l’hygiène, la qualité des équipements et la disponibilité du matériel didactique.
 
Ainsi, le ministère a conçu le label "École pionnière”, pour tout établissement veillant sur la mise en œuvre des quatre composantes susmentionnées. Les bénéficiaires « auront droit à des incitations matérielles pour les membres de l’équipe pédagogique, et une indemnité individuelle de 10.000 DH nets par an, conformément à l’accord signé le 14 janvier 2023 entre le ministère et les partenaires sociaux », conclut la source.
 
Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Feuille de route 2022-2026 pour une école de qualité pour tous. Il vise à instaurer les bases solides d’une école publique qui répond aux aspirations des élèves, de leurs parents et des cadres pédagogiques, indique le département de Benmoussa.
 



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News