L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Coopération : Zoom sur les jalons des relations maroco-émiraties


Rédigé par Malak EL ALAMI Lundi 4 Décembre 2023

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a effectué,lundi, une visite officielle à l’Etat des Emirats Arabes Unis, à l’invitation de Son Altesse Cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane. Une occasion de revenir sur les jalons de l’alliance historique entre les deux pays frères. Au fil des années, cette relation stratégique s’est solidement ancrée, évoluant vers un modèle de coopération multidimensionnelle. De l’agriculture à l’énergie, en passant par le militaire, la finance, la culture ou encore l’éducation...les deux pays ne ménagent aucun effort pour aller de l’avant dans le renforcement et la diversification de leur partenariat, sur la base des valeurs de fraternité authentique, de respect et d’estime mutuelle.Détails.



Le Maroc et les Émirats Arabes Unis ont forgé au fil des années une relation stratégique multidimensionnelle, solidement ancrée et durable. Cette alliance exceptionnelle a été façonnée par une volonté politique affirmée par les Chefs d'État des deux nations en vue de hisser ce partenariat exceptionnel au rang de modèle.

La visite officielle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI aux Émirats Arabes Unis revêt indubitablement une dimension historique, étant la première depuis l'élection de Son Altesse Cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane en tant que Président des Émirats Arabes Unis en mai 2022. Elle devrait, de plus, insuffler une nouvelle énergie aux relations de partenariat entre les deux pays, caractérisées par une fraternité et une solidarité inébranlables. Quoi de mieux pour illustrer cette solidarité que de rappeler le soutien exprimé par les EAU au Maroc après le séisme meurtrier qui a frappé, le 8 septembre dernier, plusieurs régions du Royaume.
 
Panorama des accords

Les années qui ont suivi l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI n’ont pas été de tout repos pour les deux partenaires. Dès le début, la coopération économique a été un pilier majeur, notamment avec la signature en 1999 d'une convention entre les deux Chambres de commerce et d'industrie. De la même manière , l'accord du 25 juin 2001 avec le groupe émirati pour le développement a impulsé des mesures douanières et fiscales incitatives, favorisant l'investissement et améliorant le climat des affaires. Raison pour laquelle les Emirats Arabes Unis ont émergé comme premier investisseur arabe au Maroc et deuxième au monde, avec une valeur totale d’investissement de près de 14 milliards de dollars à fin 2021, soit près de 21% des investissements directs étrangers dans le Royaume.

Dans le même élan, les accords de 2001 à Agadir ont étendu cette coopération au transport aérien, en 2002, un accord de jumelage entre le port de Casablanca et le port de Dubaï a été conclu dans le même sens, de telle sorte à booster la coopération dans les domaines des ports et du transport maritime.

D’autres partenariats se sont succédé, notamment en 2007 où l`Office national des aéroports (ONDA) et la société émiratie "Al Hal Al Kabida" ont convenu de réaliser une grande station de fret aérien à l`aéroport de Benslimane. Ainsi, la même année, Royal Air Maroc (RAM) et la compagnie émiratie Etihad Airways avaient décidé l'organisation de vols communs sur le continent africain.

En 2003, la construction d'unités hôtelières à Marrakech par la société émiratie "Ghantoute" a marqué une incursion réussie dans le secteur du tourisme avec un investissement global de 220 millions de dh. D’autres accords ont suivi dans l'administration électronique et la valorisation des ressources humaines, l’enseignement supérieur, l'éducation et l’emploi.

Outre ces domaines, les opérateurs émiratis explorent au Maroc l’aéronautique, le pétrole, les télécommunications, les énergies renouvelables et les phosphates. En témoigne d’ailleurs le partenariat scellé en 2018 entre l’Office chérifien des phosphates (OCP) et Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC), mais également le protocole d’entente conclu entre l'Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) et l'Université des sciences et technologies de Khalifa à Abou Dhabi, le 15 janvier 2020.

Sur un autre registre, le ministère marocain de la Justice et son homologue émirati ont collaboré étroitement dans le domaine juridique et judiciaire à travers des accords établis en 2003, en 2006 et en 2011, portant sur les procédures pénale, civile, commerciale, familiale, l'extradition des criminels et le statut personnel.

Ainsi, la signature d'accords en 2006 et 2015, respectivement dans le domaine militaire et de la sécurité, a souligné la dimension stratégique de la coopération, renforçant la stabilité régionale.

De même, une convention de partenariat entre le ministère de l’Agriculture et le groupe émirati Al Dahra a été signée en marge de la 10ème édition du Salon International de l’Agriculture de Meknès (SIAM2015), en vue de réaliser deux projets dans le domaine de l’oléiculture, sur une superficie de 560 hectares pour un montant de 157 millions dhs.

En outre, le ministère de l’Equipement et de l’Eau et l’Autorité fédérale des transports terrestres et maritimes des EAU ont posé les jalons d’un partenariat portant sur la reconnaissance mutuelle des certificats qualifiants, conformément aux termes de la convention internationale sur les normes de formation des gens de mer, de délivrance des brevets et de veille (STCW-78) et ses amendements. Aussi, un programme exécutif de l’accord de coopération médiatique entre le Maroc et les Emirats Arabes Unis a été signé pour la période 2018-2020. A cet accord s’ajoute également un mémorandum d’entente relatif à la coopération culturelle.
 

Commission économique mixte


La tenue en avril dernier d’une première session ministérielle de la Commission économique mixte maroco-émiratie à Rabat a marqué une nouvelle ère dans le développement des relations bilatérales. Cette session a été présidée par la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, et son homologue des Emirats, Abdullah bin Touq Al Marri. Le Maroc et les Émirats se sont  ainsi fixé pour objectif de doubler le volume des échanges commerciaux et d'investissement entre les deux pays au cours des sept prochaines années, renforçant leur coopération dans le commerce, l’investissement, la finance, la banque, la sécurité alimentaire, l'industrie, l'innovation, la technologie, l'énergie, les énergies renouvelables, la logistique et les infrastructures. Dans la même perspective, plusieurs accords de coopération ont été conclus au terme des travaux de la 5ème session de ladite Commission, tenue en 2018.
 

Les échanges en chiffres


Etabli depuis 2001, l’accord de Libre-Echange Maroc-Emirats Arabes Unis a favorisé les échanges commerciaux. Ceux-ci se sont élevés à près d’un milliard de dollars américains en 2022, en hausse de 16%, 67% et 40% respectivement en 2021, 2020 et 2019. Rappelons dans ce sillage que les EAU sont le deuxième partenaire commercial du Maroc au sein des pays du Golfe.

Selon les chiffres de l’Office des Changes, les exportations marocaines vers les Émirats Arabes Unis ont atteint plus de 1,41 milliard de dirhams (MMDH) durant l’année 2022, contre 494,38 millions de dirhams (MDH) en 2018. Pour les seuls six premiers mois de l’année en cours, les expéditions du Maroc vers les EAU ont dépassé déjà le 1 MMDH.

Pour ce qui est des importations du Maroc des Émirats Arabes Unis, elles ont grimpé de 7,68 MMDH en 2018 à plus de 14,48 MMDH en 2022. Elles se chiffrent à 8,37 MMDH au premier semestre 2023, lit-on dans les statistiques de l’Office des Changes.
 

Quid de la diplomatie ?


Sur le plan diplomatique, il importe de citer la position constante du Royaume, réaffirmée en octobre dernier devant la 4ème Commission de l’Assemblée Générale de l’ONU, et à travers laquelle le Maroc a réitéré son soutien "ferme et constant" à la souveraineté des Emirats Arabes Unis sur les îles Tunb Al-Kubra, Tunb Al-Sughra et Abu Musa. Dans la même veine, le Royaume du Maroc a condamné, en janvier 2022, l’attaque "odieuse" perpétrée par la milice des Houthis et ceux qui les soutiennent contre la région de Musaffah et l’aéroport d’Abou Dhabi.

Les Emirats Arabes Unis, de leur côté, ne cessent de réaffirmer leur soutien constant au Maroc et à son intégrité territoriale, une et indivisible, comme en témoigne notamment la déclaration des Emirats Arabes Unis suite au vote par les membres du Conseil de Sécurité de l’ONU de la Résolution 2703 prorogeant d’un an le mandat de la MINURSO. Cette position immuable s’est, d’ailleurs, illustrée à l’occasion de l’ouverture, le 4 novembre 2020, par ce pays frère d’un consulat général à Laâyoune.

Rabat et Abou Dhabi œuvrent constamment à coordonner leurs positions respectives vis-à-vis des dossiers régionaux et internationaux et adoptent une politique étrangère modérée et équilibrée, fondée sur les principes de non-ingérence dans les affaires intérieures des pays, du respect de la souveraineté nationale et de la légalité internationale, et de la lutte contre toutes les formes d’extrémisme et de terrorisme.









🔴 Top News