L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Contrer le déluge de «Tafaha » médiatique !


Rédigé par Saâd JAFRI le Dimanche 30 Octobre 2022



Contrer le déluge de «Tafaha » médiatique !
Dans la foulée des événements politiques, économiques et diplomatiques qui ont marqué ce weekend et qui méritent toute notre attention éditoriale, un fait divers s’est imposé, étonnamment, sur les réseaux sociaux, semant la zizanie parmi les internautes. Pourtant, il s’agit d’un simple «live» où la chanteuse Dounia Batma, qui depuis l’explosion de l’affaire « Hamza mon bb » enchaîne les polémiques, raconte ses drames de couple, qui ont conduit à un divorce, surmédiatisé par la presse people.

Cette histoire, certes triste mais néanmoins très courante, a pu attirer l’attention de plus de 2,2 millions d’utilisateurs, donnant ainsi un modeste aperçu sur les centres d’intérêt de la génération «Instagram ». Et pour avoir une idée plus complète de cette dernière, il suffit de faire un bref tour sur des pages dites plus sérieuses, comme celles du Parlement, de la CSMD, ou encore du Théâtre Mohammed V afin d’éviter l’argument du «désaveu politique », et vous verrez que seule une poignée de nos concitoyens s’y intéressent. Comment en sommes-nous arrivés là ?

Le Royaume a, pendant plusieurs années, laissé le terrain vide à Internet et sa culture de divertissement, au moment où il devait développer une industrie culturelle capable de forger des générations immunisées, ne serait-ce qu’en partie contre les effets ravageurs des réseaux sociaux. Des générations, qui dans leur temps libre chercheraient à se développer, car c’est le temps de l’inactivité qui rend possible l’activité d’inventer, de créer, de rêver, bref de se soustraire réellement aux injonctions du monde post-moderne.

Les jeunes de notre pays ont exprimé, devant la Commission spéciale sur le modèle de développement, leur volonté quant au développement et à la multiplication des espaces dédiés à l’expression culturelle et artistique. Il suffit donc que nos institutions emboîtent réellement le pas !



Saâd JAFRI



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Janvier 2023 - 15:45 Al Boraq à Marrakech : Sacré boute-en-train !






🔴 Top News