Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Confinement: Plus de 47% des enfants âgés de 6 à 17 ans n'ont pas accédé aux services médicaux


le Jeudi 24 Décembre 2020

Près de la moitié (47,1%) des enfants âgés de 6 à 17 ans, ayant nécessité un suivi médical, tous services confondus, durant le confinement imposé par la crise liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), n'ont pas pu accéder à ces services, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).



Cette proportion est de 18,8% parmi les enfants de moins de 6 ans et 35,9% parmi l'ensemble de la population, précise le HCP qui vient de rendre public un rapport sur l'impact de la crise sanitaire sur la situation sociale, économique et psychologique des enfants.

Publié en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), ce rapport fait aussi ressortir que plus d'un enfant de moins de 6 ans sur dix (11,7%) n'a pas bénéficié de services de vaccination, 12,9% pour les enfants ruraux et 10,5% pour les citadins.

En ce qui concerne les services de santé maternelle et de santé reproductive, ils sont relativement plus accessibles par les personnes qui en avaient besoin pendant la période de confinement et cet accès s'est nettement amélioré entre le début de confinement et la fin du confinement, relève la même source, ajoutant que le non-recours aux services de santé maternelle et reproductive, s'est nettement réduit, durant cette période. 

C'est ainsi que le non-recours aux services de santé reproductive a reculé de 13 points de pourcentage entre le début de confinement et la fin du confinement passant de 33,8% à 20,8%. 

Pour le non-recours aux services de santé maternelle, il a atteint 29,8% au début contre 26,2% à la fin du confinement, soit une baisse de 3,6 points de pourcentage. Dans le domaine de l'emploi, 72,5% des ménages avec enfants ont eu parmi leurs membres un actif occupé qui a été contraint d'arrêter de travailler au temps de confinement. 

En outre, ce rapport indique que pour compenser la perte des revenus, les ménages avec enfants ont bénéficié de l'aide mise en place par les pouvoirs publics, précisant qu'"à la date de cette enquête, plus de la moitié (55%) ont bénéficié de l'aide dans le cadre du programme RAMED et Taddamon- Covid-19 et 8% dans le cadre d'appui aux salariés du secteur privé formel à travers la CNSS".

En matière de respect des engagements financiers pendant la période de confinement, les ménages avec enfants ont éprouvé des difficultés à les respecter. Dans l'ensemble, 41,5% des ménages avec enfants ont déclaré être incapables de respecter au moins un de leurs engagements financiers (loyer, crédit logement, crédit à la consommation, frais des soins médicaux, frais de scolarité, facture d’eau et d’électricité et crédits auprès des épiciers). 

Parmi les 16% des ménages avec enfants scolarisés dans le secteur privé, 34,9% ont été incapables de payer les frais de scolarité lors du confinement.

Intitulé "Impact du coronavirus sur la situation des enfants", ce rapport s'inscrit dans le cadre du partenariat HCP/UNICEF, dont l'objectif est de produire des connaissances sur la situation des enfants au Maroc. Une attention particulière, à cet égard, serait accordée aux objectifs de développements durables (ODD) liés à cette catégorie de la population.