Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Comité Exécutif du PI : l’Istiqlal condamne l’escalade de l’islamophobie en France


Rédigé par M.S le Dimanche 25 Octobre 2020

Suite à la vague d’islamophobie qui règne de plus en plus dans l’Hexagone, notamment après la décapitation d’un enseignant qui avait montré des caricatures du Prophète Mohammed (PSL), le Comité exécutif de l’Istiqlal a réagi en exprimant sa totale désapprobation.



Comité Exécutif du Parti de l’Istiqlal (Ph. Archives)
Comité Exécutif du Parti de l’Istiqlal (Ph. Archives)
Le Comité exécutif du Parti de l'Istiqlal a rendu public un communiqué dans lequel il déclare suivre avec inquiétude les récents développements en France, le cours dangereux des réactions stigmatisant l'Islam et les musulmans et l'escalade de la vague d'islamophobie, suite à l'assassinat du citoyen français Samuel Paty, professeur d'histoire et de géographie, acte que le parti condamne et qualifie d’extrémiste et de barbare, et que la religion, le droit et les principes humanistes rejettent.

Ferme condamnation des dessins représentant le Prophète (PSL)

Aussi, le Comité exécutif exprime-t-il son profond ressentiment et sa ferme condamnation de la persistance répétée à publier les dessins insultants à l’endroit du Prophète Mohammed (PSL) et des déclarations stigmatisantes de l'Islam qui affectent le sentiment religieux commun des Musulmans du monde, en premier ceux de France. De même qu’il exprime sa crainte des répercussions dangereuses de ces tendances qui exacerbent les susceptibilités, loin de verser dans le sens du respect du caractère sacré de toutes les religions et croyances.

La France voulue pays de coexistence

Le Comité exécutif, tout en évoquant les valeurs du Parti de l'Istiqlal, lesquels exaltent les vertus de liberté, de responsabilité, de dialogue et de tolérance, exprime sa préoccupation face à l'escalade des campagnes idéologiques et politiques systématiques visant l'Islam, ses symboles et ses enseignements tolérants, dans un pays que « nous voulons toujours voir comme une terre de fraternité, de liberté, de justice et de coexistence des religions ».
 
Impératif d’un véritable dialogue

En cette circonstance, le Comité exécutif appelle à l’ouverture d’un véritable dialogue sur les questions liées à l’extrémisme et à l’islamophobie, afin de trouver des solutions qui intègrent au lieu d’exclure, et qui consolident, pour tous, les fondements de la coexistence, loin des approches qui ne feront que nourrir des idées d’extrémisme, de haine et d’hostilité, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de la France.