L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



International

Canicule : L’Espagne suffoque, la France suivra


Rédigé par L'Opinion le Mardi 14 Juin 2022



Canicule : L’Espagne suffoque, la France suivra
Si vous trouvez qu'il commence à faire chaud en France, attendez de voir ce que la météo vous réserve pour la fin de semaine et le week-end. Une vague de chaleur sans précédent a déferlé sur l'Europe et l’Hexagone ne sera pas épargné.

Il suffit de regarder vers l'Espagne pour voir ce qu'il va se passer dans les prochains jours. Avec des pointes à plus de 40 °C, la chaleur asphyxiait l'Espagne lundi 13 juin avant de gagner la France mardi 14 juin, un épisode « anormal » pour la période et provoqué par le réchauffement climatique.

Cet épisode, qui survient quelques jours après le mois de mai le plus chaud depuis au moins cent ans en Espagne, se traduit par « des températures extrêmes », a déclaré à l'AFP Ruben del Campo, porte-parole de l'agence météorologique espagnole (Aemet).

Provoqué par une dépression localisée entre les Açores et Madère qui ramène progressivement sur l'Europe occidentale de l'air très chaud en provenance du Maghreb, il a débuté ce week-end et « pourrait durer jusqu'à la fin de la semaine », a-t-il ajouté. Selon l'Aemet, les températures dépasseront les 40 degrés dans le centre et le sud du pays et pourraient même grimper jusqu'à 43 degrés en Andalousie (Sud), notamment à Cordoue et Séville.

La moitié de l'humanité se trouve dans la zone de danger

Par ailleurs et lors de l'ouverture du sixième sommet mondial autrichien, le Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU), Antonio Guterres a alerté contre un "chaos climatique", affirmant que les promesses de la plupart des pays de faire face au changement climatique ne sont "pas suffisantes". C’est ce qui ressort de la vidéo de son discours, lors de l'ouverture du sixième sommet mondial autrichien sur le climat, ce mardi, dans la capitale Vienne.

La conférence, qui fait partie de l'Initiative Arnold Schwarzenegger pour le climat, réunit des chefs de gouvernement, des hommes d'affaires, des scientifiques et des représentants de la société civile du monde entier, pour discuter des priorités de l'action climatique.

"La fenêtre pour prévenir les pires effets de la crise climatique se referme rapidement, et les engagements nationaux à zéro émission d'ici 2050 augmenteront inversement les émissions d'environ 14% au cours de cette décennie", a déclaré Antonio Guterres, avant d’ajouter que « la plupart des engagements climatiques nationaux ne suffisent pas, et cette inaction de la part de nombreux gouvernements du monde aura des conséquences désastreuses.

Près de la moitié de l'humanité se trouve dans la zone de danger, et à un moment où nous devons tous nous unir dans la lutte pour nos vies, nous sommes déchirés par des guerres insensées et la crise énergétique est exacerbée par la guerre actuelle en Ukraine. Si nous avions investi massivement dans les énergies renouvelables dans le passé, nous ne serions pas à la merci de l'instabilité des marchés des combustibles fossiles aujourd'hui".

Le Secrétaire général a averti que "les familles et les entreprises souffrent des prix exorbitants de l'énergie", alertant sur le fait que le monde est confronté à un "chaos climatique".

 








🔴 Top News











 
Other