L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
L'Opinion

Cancer du col utérin : plus ravageur, « tu meurs » !


Rédigé par Houda BELABD le Lundi 19 Septembre 2022



Cancer du col utérin : plus ravageur, « tu meurs » !
Au même titre que les vaccins contre la polio ou encore la tuberculose face à la prépondérance desquelles les autorités sanitaires avaient décrété jadis de généraliser l’usage de la vaccination en milieu scolaire, le vaccin préventif contre le cancer de l’utérus devra être administré dans les écoles marocaines aux jeunes filles âgées de 11 ans. Une décision qui s’inscrit en droite ligne d’une politique sanitaire préventive et bienveillante qui a démontré tout son mérite lors de la parenthèse, toujours ouverte, du Coronavirus.

Au Maroc, après le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus constitue, en effet, l’une des pathologies les plus menaçantes pour la gente féminine : il touche 12,8% des femmes atteintes de maladies oncologiques. Pis, en cas de retard de diagnostic, plusieurs centaines de personnes en meurent, annuellement. Aujourd’hui, deux vaccins se profilent à l’horizon au Royaume : Cervarix et Gardasil. Le tarif hospitalier des deux ne dépasse pas les 494 dhs. D’abord mise en place dans le secteur privé, il y a quelques années, la vaccination contre les infections à papillomavirus humains (VPH) est loin d’être répandue.

Sous d’autres cieux, en France en l’occurrence, pas moins de 6400 cas de cancers sont utérins, concernant 75% des femmes. Ces infections d’origines sexuelles touchent 2900 femmes et provoquent 1100 décès par an. Toujours à l’Hexagone, la vaccination anti-HPV est recommandée pour les jeunes femmes depuis 2007. Aujourd’hui, les recommandations concernent aussi les garçons.

Le remboursement des deux injections de vaccin est pris en charge à 65% par l’État français. Pour ce qui est de la vaccination au niveau du Vieux continent, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indique que 33% des jeunes filles françaises ont été immunisées contre ce maléfique virus, contre 82% en Suède et 78% au Portugal.

Au Maroc, la tutelle a affirmé en avril dernier que la campagne de vaccination contre ce cancer touchant les jeunes marocaines de 9 ans, et de dépistage précoce à partir de 21 ans, devait être «prochainement» lancée. Aux ultimes nouvelles, le ministre de tutelle a affirmé le lancement, sous peu, de ce moyen de prévention qui permet à coup sûr de réduire l’incidence de cette pathologie.



Houda BELABD



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 5 Octobre 2022 - 16:41 Alzheimer : bientôt la fin du calvaire ?






🔴 Top News