Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Belgique: la discrimination contre les Marocains augmente après le confinement


Rédigé par Hajar Lebabi le Vendredi 16 Octobre 2020

Après la levée de la quarantaine, une étude récente a montré que les résidents étrangers ou ceux d'origine étrangère en Belgique étaient victimes de discrimination lors de leur recherche de logement.



Belgique: la discrimination contre les Marocains augmente après le confinement
Les pratiques discriminatoires à l'encontre des Belges d'origine marocaine souhaitant trouver un logement locatif se sont multipliées, depuis la décision de mise en quarantaine dans le pays. Cela a été démontré par une étude sur la discrimination raciale sur le marché de la location immobilière réalisée par Peter Paul Verhaug et Abel Geckery, deux professeurs du département de sociologie de l'Université Vrije à Bruxelles, dont les détails ont été rapportés par l'Agence Belga.

Les chercheurs ont mené une première série de 482 essais sur le terrain entre octobre 2019 et mars 2020, période ayant conduit à la crise sanitaire. Il a contacté les propriétaires d'annonces immobilières à travers deux faux candidats: l'un avec un nom marocain, l'autre un congolais.

«Les premiers tests ont montré que les Marocains belges étaient victimes de discrimination de la part de 20% des agents immobiliers, alors que le taux de discrimination à l'encontre des Congolais atteignait 17%», indique l'étude.

Période post-confinement

Pendant la période suivant la quarantaine, entre le 16 mai et le 30 juin 2020, une deuxième série de 440 tests a été réalisée. L'étude a indiqué que l'impact de la crise sanitaire est devenu «évident» car les taux de réponses positives des agents immobiliers «ont fortement diminué pour presque tous les candidats».
«Les agents immobiliers ont été plus sélectifs dans leurs invitations», a-t-elle ajouté. Si les chances des Belges ont chuté d’un quart, les candidats congolais n’étaient pas souvent invités et la discrimination à l’encontre des Marocains belges a presque doublé, passant de 20% à 36%.

Les chercheurs ont déclaré: «Nous soupçonnons que cela est dû à la stigmatisation de cette catégorie de société dans les médias en raison de l'inscription d'un taux élevé d'infection par le Coronavirus dans ses rangs et du non-respect des mesures préventives».

Il est à noter que le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger a publié, en juin dernier, un résumé d'une étude, sur «La jeunesse marocaine en Europe: égalité et discrimination», faisant référence à la souffrance des jeunes marocains en Europe face à la discrimination, car «ils considèrent qu'il leur est plus difficile que les autres Ils trouvent un emploi ou un logement».

50% des jeunes marocains interrogés en Belgique ont déclaré avoir des difficultés à trouver un logement, tandis que 65% d'entre eux ont déclaré souffrir de discrimination pour trouver du travail.