Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Bataille d’Anoual : Célébration du centenaire d’un épisode glorieux de l’Histoire guerrière du Maroc


Rédigé par La rédaction le Vendredi 16 Juillet 2021



Bataille d’Anoual : Célébration du centenaire d’un épisode glorieux de l’Histoire guerrière du Maroc
Le peuple marocain et l’ensemble de la famille de la résistance et de l’armée de libération célèbrent, vendredi, le 100ème anniversaire de la glorieuse bataille d’Anoual, lors de laquelle les valeureux résistants marocains avaient remporté une victoire décisive contre les forces d’occupation.

Sous le commandement du fin stratège et chef charismatique de la résistance Abdelkrim Al Khattabi, les combattants marocains à la bataille d'Anoual ont réalisé un coup d'éclat qui a eu un retentissement au-delà des frontières du Maroc, puisqu’elle a complètement changé la donne militaire. Ce n'est plus l'armement lourd ou le nombre des soldats qui font gagner la guerre, mais plutôt la mobilité, la foi et une parfaite connaissance du terrain qui font la différence.

La fameuse bataille a également constitué un catalyseur pour la prise de conscience de tous les peuples colonisés quant aux réelles perspectives qui s'ouvrent pour changer le fait colonial, du moment qu'ils se sont rendus compte que les puissances coloniales ne sont pas invincibles.

Par ailleurs, la campagne de libération de Mohamed ben Abdelkrim Al Khattabi s’est distinguée par sa grande capacité organisationnelle et sa force de rassemblement ainsi que par une planification minutieuse, comme l’a illustré l’issue de la bataille d’Anoual du 21 juillet 1921, et qui retentit à ce jour comme un coup fatal porté aux forces d’occupation étrangères.

Face aux tactiques de guérillas adoptées par les hommes de Abdelkrim Al Khattabi, les forces d’occupation espagnoles, sous le commandement du général Sylvestre, ont été obligées de battre en retraite de manière chaotique avant que le général lui-même et des milliers de soldats espagnols ne périssent dans cette défaite du colonisateur ibérique. Cette victoire retentissante de l’armée de libération a marqué les esprits à l’intérieur du Maroc et au-delà de ses frontières, suscitant l’admiration des mouvements de libération de par le monde, tandis que l’armée espagnole fut contrainte de se replier à la ville de Mellilia.

Ébranlées par les pertes humaines et matérielles enregistrées durant cette bataille, les forces espagnoles n’ont eu d’autre choix que de négocier avec les résistants marocains pour limiter les dégâts et sauver ce qui peut être sauvé. Malgré l’alliance des forces d’occupation franco- espagnoles, Abdelkrim Al Khattabi et ses partisans sont parvenus à résister face à l’oppression et l’injustice pendant toute une année lors de laquelle des négociations ont pris cours et qui ont débouché sur la cessation de la lutte armée, sans toutefois rendre les armes.

Constatant qu’il s’agissait d’une guerre à forces inégales entre les deux parties, le courageux Abdelkrim Al Khattabi a préféré se rendre à l’occupant français et épargner, ainsi, la vie de nombreux soldats voués à la cause de la libération, et ce, le 26 mai 1926.

La lutte acharnée des fils du Nord du Royaume et des habitants du Rif s’est poursuivie jusqu’à la naissance du Mouvement national et de libération avec l’appui de feu SM Mohammed V.

La célébration de cette victoire, devenue une référence dans les annales de la stratégie militaire, est une occasion pour les générations montantes de se remémorer les épopées de cet épisode fantastique de la lutte de libération, et de tirer les enseignements majeurs de ces évènements phares, afin de renforcer l’esprit patriotique et les valeurs de la citoyenneté positive pour relever les défis et les enjeux du présent et du futur, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.