Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Bank Al-Maghrib maintient le taux directeur à 1,5%


Rédigé par Anass Machloukh le Mardi 22 Juin 2021

Suite à sa deuxième réunion trimestrielle de 2021, tenue mardi, le Conseil de Bank-Al-Maghrib a décidé de maintenir le taux directeur à son niveau actuel de 1,5%. La croissance est prévue à 5,3% en 2021, soit un niveau supérieur aux prévisions du projet de loi des Finances. Détails.



Bank Al-Maghrib maintient  le taux directeur à 1,5%

Dans un communiqué, le Conseil de Bank Al Maghrib a jugé que  le niveau actuel du taux directeur demeure approprié et a décidé ainsi de le maintenir inchangé à 1,5%”, estimant ainsi que  l’orientation de la politique monétaire reste largement accommodante, 


L’inflation augmente

Cette décision a été prise dans un climat caractérisé par une hausse d’inflation, dont le taux a augmenté de 0,7% en 2020 à 1,7% en 2021, selon les données de BAM, qui explique que l’élan inflationniste devrait se poursuivre, tout en restant à des niveaux modérés, ressortant à 1% sur l'ensemble de cette année et à 1,2% en 2022". Cela est du à la hausse prévue des cours internationaux du pétrole et de certains produits alimentaires, ainsi que de l'amélioration de la demande intérieure.

Relance : La croissance prévue à 5,3% en 2021

Par ailleurs, l’économie nationale devrait rebondir cette année à des niveaux supérieurs à ce qui est prévu par le gouvernement. Bank Al Maghrb fait état d’une croissance de 5,3% au titre de l'année 2021, tandis que le Projet de Loi des Finances l’avait fixée à 4,8%. Toutefois, ce chiffre devrait baisser l’année qui suit pour se situer à 3,3% en 2022, selon le département d’Abdelatif Jouahri.

"La croissance atteindrait 5,3% cette année, portée par une hausse de 3,6% de la valeur ajoutée des activités non agricoles et un rebond de 17,6% de celle du secteur agricole", explique le communiqué, ajoutant que ce rebond du secteur agricole s’explique par une bonne  campagne agricole, marquée par une augmentation de la production céréalière à 98 millions de quintaux (Mqx)  

En général, le Conseil de BAM estime que la reprise de l'activité se poursuit à un rythme soutenu, favorisée par l'assouplissement des restrictions, les conditions de financement accommodantes et le stimulus budgétaire. Les perspectives restent toutefois entourées d'un niveau élevé d'incertitudes en lien notamment avec l'apparition de nouveaux variants du virus et les disparités entre pays en termes de rythme de vaccination.

  


Dans la même rubrique :
< >