Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

BAM : ​les industriels optimistes pour les trois prochains mois


Rédigé par La rédaction avec MAP le Mercredi 6 Janvier 2021

Les industriels prévoient globalement une hausse de la production et des ventes pour les trois prochains mois, d'après les résultats de la récente enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib (BAM).



BAM : ​les industriels optimistes pour les trois prochains mois
"Pour les trois prochains mois, les entreprises s'attendent globalement à une hausse de la production et des ventes. Toutefois, 28% d'entre elles déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l'évolution future de la production et 36% pour ce qui est des ventes", indique BAM dans cette enquête, dont les données ont été collectées entre le 1er et le 30 décembre 2020 avec un taux de réponse de 63%.

Ces proportions sont respectivement de 37% et 40% dans l'"agro-alimentaire", de 32% et 34% dans le "textile et cuir", de 31% et 67% dans la "mécanique et métallurgie" et de 22% et 13% dans la "chimie et parachimie", précise la même source.

Les résultats de ladite enquête font également ressortir qu'en novembre dernier, l'activité s'est améliorée, d'un mois à l'autre, tout en restant cependant en deçà de son niveau d'avant-crise. Lla production aurait progressé et le taux d'utilisation des capacités (TUC) se serait établi à 70%. 

Les ventes auraient, quant à elles, enregistré une augmentation qui recouvre une hausse sur le marché étranger et une stagnation sur celui local, alors que les commandes auraient baissé, avec un carnet qui se serait situé à un niveau inférieur à la normale.

Par branche d'activité, la hausse de la production reflète une croissance dans l'"agro-alimentaire", le "textile et cuir" et la "chimie et parachimie", ainsi qu'une baisse dans l'"électrique et électronique" et la "mécanique et métallurgie", fait savoir BAM.

En outre, les ventes auraient progressé dans l'"agro- alimentaire", dans la "chimie et parachimie" et dans la "mécanique et métallurgie". Elles auraient reculé dans le "textile et cuir" et dans l'"électrique et électronique".  Pour ce qui est des commandes, elles auraient connu une baisse dans toutes les branches d'activité à l'exception de l'" agro-alimentaire" où elles auraient plutôt stagné.