Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Après tant d'attente, les Marocains se vaccinent à tour de bras


Rédigé par N.L le Vendredi 29 Janvier 2021

Après le coup d'envoi de SM le Roi Mohammed VI, la campagne nationale de vaccination anti-Covid a démarré effectivement, ce vendredi 29 janvier, dans plusieurs régions du Royaume. Passage en revue du déroulement de cette opération d'envergure.



Rabat
L’opération de vaccination des professionnels de la santé contre la Covid-19 a démarré, jeudi soir à Rabat. Lors d’une cérémonie marquant le début de l’opération, organisée au centre de vaccination du CHU Ibn Sina à Rabat, le directeur régional de la santé de Rabat-Salé-Kenitra, Abdelmoula Boulamizat a déclaré que tout le monde est mobilisé pour faire réussir cette opération de vaccination, notamment les médecins, les infirmiers, les administrateurs et les autorités, assurant que d’intenses préparatifs ont été menés au cours des dernières semaines, portant essentiellement sur l’aspect logistique nécessaire à l’opération et sur la formation du personnel mobilisé. Aussi, le directeur en question a précisé que des staffs médicaux et paramédicaux ont été mobilisés dans l’ensemble des centres de vaccination, ajoutant que les tâches se répartissent entre l’enregistrement des bénéficiaires, pour la bonne gestion des données relatives à l’opération, et l’administration du vaccin.

Casablanca
A la capitale économique, l’opération de vaccination a été lancée vendredi, dans la préfecture d’arrondissement Hay Hassani. Le coup d’envoi de cette opération, qui cible dans une première phase 3.200 agents en première ligne, a été donné par le gouverneur de la préfecture d’arrondissement, Khadija Benchouikh. Les premières doses ont été injectées à des agents des autorités locales. L’opération va concerner, dans une première phase, les fonctionnaires du ministère de la Santé (40 ans et plus) et des services de sécurité (45 ans et plus), en plus de 15.890 personnes âgées (75 ans et plus). Selon un responsable de la préfecture, 5 unités mobiles seront déployées pour vacciner les personnels de la sécurité, de l’éducation et de la santé, tandis que 3 points fixes, dotés des équipements nécessaires et des machines de froid, sont dédiés aux personnes âgées dans des salles couvertes situées à Hay Hassani, Hay Oulfa et Hay Lissassfa.

Fès
La Direction régionale de la santé (DRS) à Fès-Meknès a lancé, jeudi soir à Fès, la vaccination des professionnels de santé de la ville. Le directeur régional de la santé à Fès-Meknès, Mehdi Bellouti, a reçu la première injection du vaccin contre le Covid-19 au centre urbain de santé Sidi Brahim. Dans une déclaration à la presse, Bellouti a souligné que tous les cadres de la santé adhèrent à la campagne de vaccination, notant que toutes les équipes médicales sont enthousiastes pour que cette opération se déroule dans de bonnes conditions. Pour sa part, le médecin chef au service Réseau des établissements de santé à la DRS, Zakia Marsou, a souligné que le personnel de la santé, en tant que ‘’population stratégique’’ et dont le nombre s’élève à 3.400 personnes, a pris l’initiative de recevoir les premières injections du vaccin contre le Covid-19, ajoutant que le personnel médical est fin prêt pour commencer la campagne de vaccination.
Toujours à Fes, l’opération de vaccination du personnel du Centre hospitalier universitaire (CHU) Hassan II de Fès a débuté ce vendredi. Cette opération vise, dans sa première phase, à vacciner 496 professionnels de la tranche d’âge de plus de 40 ans et concerne toutes les catégories de personnel, dont les professeurs, les cadres médicaux et le personnel infirmier, administratif et technique.

Tanger
C’est Jeudi soir que l’opération de vaccination a démarré à Tanger, selon les critères de priorisation établis par le ministère de la Santé, et ce dans le cadre de la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus. Dix cadres médicaux, infirmiers et administratifs relevant du ministère de la Santé et oeuvrant en première ligne pour contenir la pandémie du coronavirus, ont reçu la première dose du vaccin, avant le démarrage de l’opération de vaccination sur une grande échelle auprès de l’ensemble des catégories concernées, ce vendredi. Les cadres médicaux, infirmiers et administratifs sont engagés pour poursuivre la mobilisation dans le cadre des efforts visant à contenir la pandémie et réussir l’opération de vaccination, qui intervient 10 mois après le début de la pandémie, a indiqué la directrice régionale de la Santé à Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Dr Ouafae Ajnaou, faisant savoir qu’il est temps pour ces cadres de recevoir le vaccin contre le virus afin de poursuivre leurs efforts.

Marrakech
Au niveau de la région Marrakech- Safi, la campagne de vaccination nationale a démarré, jeudi soir à Marrakech, dans un climat marqué d’engagement et animé de grands espoirs d’un retour à la vie normale dans les plus brefs délais. Ainsi, dix professionnels du secteur de la santé ont reçu la première injection du vaccin anti-Covid lors d’une cérémonie tenue le soir même. « Après le démarrage effectif de cette campagne par SM le Roi, nous sommes honorés, en tant que personnel de la santé, de procéder au lancement de cette opération au niveau de la cité ocre », a déclaré Lamia Chakiri, Directrice régionale de la Santé à Marrakech-Safi.

Souss-Massa
Un total de 777 centres de vaccination contre le nouveau Coronavirus, dont 435 points mobiles a été mis en place au niveau de la région de Souss-Massa, dans le cadre de la campagne nationale de vaccination. Il s’agit de 56 centres dans la préfecture d’Agadir Ida-Outanane, 74 dans la province de Chtouka-Aït Baha, 56 dans la préfecture d’Inezgane-Aït Melloul , 409 dans la province de Taroudant, 53 dans la province de Tata et 132 dans la province de Tizinit, a précisé à la MAP, le directeur régional de la santé Rochdi Kaddar à l’occasion du lancement vendredi à Souss-Massa de la première phase de cette campagne nationale. Plus de 1.000 individus du personnel médical et paramédical de la Santé, sont mobilisés pour cette opération d’envergure qui a concerné jeudi, en premier lieu, le staff médical, infirmier et administratif de la Santé.

Laâyoune-Sakia El Hamra
La campagne de vaccination contre le nouveau Coronavirus a été lancée jeudi soir à Laâyoune où les premières doses du vaccin ont été administrées à un groupe de cadres de santé. Quelque 10 membres du personnel médical, infirmier et administratif du ministère de la Santé ont ainsi reçu la première dose du vaccin à l’hôpital régional Moulay El Hassan Belmehdi. Le premier lot des doses du vaccin destiné à la région Laâyoune-Sakia El Hamra avait été réceptionné mercredi soir à l’aéroport Hassan 1er de Laâyoune avant d’être acheminé à toutes les provinces de la région, à savoir Boujdour, Es-Semara et Tarfaya. Le directeur régional de la Santé, Ali El Haouari, a indiqué que toutes les autorités et les agents de la santé sont mobilisés pour le succès de cette campagne de vaccination. Il a expliqué que seize points de vaccination ont été prévus pour le déroulement de cette campagne à Laâyoune, dont 10 en milieu urbain et 6 dans le monde rural, 5 à Es-Semara, 5 à Boujdour et 7 points de vaccination à Tarfaya.

Dakhla-Oued Eddahab
L’opération de vaccination des professionnels de la santé contre la Covid-19 a démarré, jeudi soir à Dakhla, selon les critères de priorisation établis par le ministère de la Santé, dans le cadre de la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus. A cette occasion, 10 professionnels de la Santé relevant de la province d’Oued Eddahab et œuvrant en première ligne pour contenir la pandémie du coronavirus, ont reçu la première dose du vaccin à l’hôpital régional Hassan II de Dakhla, avant le démarrage vendredi de l’opération de vaccination sur une grande échelle auprès de l’ensemble des catégories concernées.

Région de l’Oriental
La campagne de vaccination a démarré jeudi soir, au niveau de la région de l’Oriental. Le début de cette vaste opération de vaccination dans l’Oriental a eu lieu à l’Institut supérieur des professions infirmières et techniques de Santé (ISTIS) d’Oujda où des professionnels de la santé âgés de plus de 40 ans ont été vaccinés. Quelque 43 centres de vaccination ont été aménagés pour la première phase de cette campagne au niveau de cette région. Ils sont répartis entre la préfecture d’Oujda-Angad avec six centres, et les provinces de Berkane (5), Nador (7), Driouch (3), Guercif (4), Taourirt (6), Jerada (6) et Figuig (6).

Autres villes et régions
Plusieurs autres villes et régions ont assisté ces jeudi et vendredi au démarrage de la campagne de vaccination nationale, notamment la région de Beni Mellal-Khénifra, la province d’Errachidia, Guelmim, Essaouira, Ouarzazate, et la liste n’est pas exhaustive.

Il sied de noter que la campagne nationale se déroulera de façon progressive et par tranches et bénéficiera à l’ensemble des citoyens marocains et résidents de 17 ans et plus. La campagne nationale de vaccination anti-Covid-19 ciblera graduellement les catégories concernées, particulièrement les personnes vulnérables au virus et ses complications, à savoir les professionnels de la santé âgés de plus de 40 ans et les autorités publiques et les Forces Armées Royales, ainsi que les membres de la famille de l’éducation de plus de 45 ans.

Selon le ministère de la Santé, les citoyens et les résidents étrangers faisant partie des catégories ciblées peuvent obtenir un rendez-vous de vaccination et avoir des informations sur le centre de vaccination en consultant le portail www.liqahcorona.ma ou en envoyant un SMS sur le numéro gratuit 1717.

Enfin, le ministère insiste sur la nécessité de continuer à se conformer, pendant l’opération de vaccination, aux mesures de prévention, dont le port des masques de protection, la distanciation physique et les règles d’hygiène.