Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Edito & Chronique

Après les quinquas, c’est au tour des quadras !


Rédigé par Saâd JAFRI le Dimanche 16 Mai 2021


Après les quinquas, c’est au tour des quadras !
Quelques jours après la réception d’un nouveau lot du vaccin chinois, les autorités sanitaires ont décidé d’élargir, en sourdine, la campagne de vaccination aux quadragénaires. Cet élargissement, qui intervient quelques jours seulement après l’ouverture des centres de vaccination au profit des quinquagénaires, pourrait donner l’impression que la campagne de vaccination reprend sa dynamique. Or, outre quelques «happy few», qui ont d'ores et déjà reçus leur SMS de rendez-vous, le reste devront attendre davantage. 

Sans vouloir casser le sentiment euphorique d’une bonne partie de la population qui attendait de pied ferme cette information, la vaccination des quadragénaires, dont le nombre est estimé à plus de 4 millions et demi, selon les dernières statistiques du HCP, requiert un minimum de 9 millions de doses. Il est vrai que deux livraisons sont espérées sur le reste du mois de mai, comme annoncé par le président de l’Assemblée nationale populaire de Chine, Li Zhanshu, lors d’un entretien avec Habib El Malki, président de la Chambre des Représentants, sans oublier les lots prévus dans le cadre de Covax, mais rien n’est pour le moins sûr.

Toutefois, bien que des millions de quadras ne seront pas vaccinées de sitôt, cette avancée prudente des autorités sanitaires prête à l’optimisme du fait qu’elle implique que la vaccination des plus de 50 ans touche à sa fin. Ceci constitue un tournant pour la situation épidémiologique, puisque la gravité de la maladie Covid-19 est fortement corrélée à l’âge. La maladie est, en moyenne, beaucoup plus redoutable pour les seniors avec un taux de mortalité dépassant les 6%, selon les études de «The Lancet». En immunisant donc cette catégorie, le Maroc sort déjà de la zone rouge, étant confronté à des cas de maladies moins graves.

Cela dit, au moment où la campagne nationale de vaccination avance à pas de tortue, le respect des mesures sanitaires reste de mise, car les expériences d’autres pays nous apprennent que négliger celles-ci conduit à des catastrophes épidémiques.

Saâd JAFRI

  



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juin 2021 - 17:42 L'Opinion : N’oublions pas les MRM !

Mercredi 16 Juin 2021 - 16:57 Quand on aime la vie, on va au musée