Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Après la fièvre acheteuse, le marché se stabilise


Rédigé par La rédaction le Lundi 23 Mars 2020

Après la hausse des prix de certains produits alimentaires au Maroc, en raison de la frénésie acheteuse due au coronavirus, le marché se calme.



Après la flambée des prix provoquée par la crise sanitaire du coronavirus, les prix des produits les plus consommés auraient connu une certaine stabilité à travers tout le Royaume, indique le Comité chargé du suivi de l’état d’approvisionnement des marchés et le contrôle des prix, dans un communiqué. Ce dernier a également enregistré une baisse sur les prix de certains produits qui ont connu des hausses au cours de la semaine écoulée.
En ce qui concerne l'approvisionnement du marché, le Comité s’est voulu rassurant, précisant que le Royaume est suffisamment approvisionné et que les marchés sont alimentés régulièrement, avec tous les produits nécessaires, dépassant même la demande dans la plupart des cas.

Quant aux bonbonnes de gaz, qui étaient introuvables pendant les derniers jours dans plusieurs villes, sans doute en raison de la frénésie acheteuse due au coronavirus, le Comité a réitéré les propos des ministères de l’Intérieur et de l’Énergie, des mines et de l’environnement, en affirmant que le Maroc dispose d'un stock suffisant de gaz butane ainsi que des moyens logistiques nécessaires pour assurer un approvisionnement régulier du marché national. 

La folie du consumérisme

Malgré les propos rassurant sur les stocks, les ministères de l’Intérieur et de l’Energie ont appelé tous les intervenants locaux, sociétés de production, de distribution, ainsi que les vendeurs au détail, à s'en tenir à la règle de ne vendre les bonbonnes de gaz pleines qu’en nombre équivalent à celles vides présentées par le client, et de faire retourner ces dernières à la chaîne de remplissage. Ils ont ainsi appelé à se conformer à la règle de ne vendre qu'une seule bouteille par client à chaque étape d'approvisionnement, à garantir les moyens de transport adéquats pour assurer l'approvisionnement continu en ce produit de première nécessité, à prolonger les heures de travail dans les centres de remplissage afin de répondre aux besoins nationaux, ainsi qu’à intensifier les visites des commissions de contrôle pour relever les dépassements et prendre les mesures légales contre les contrevenants, ajoute le communiqué. Les ministères notent que certains vendeurs fournissent des bonbonnes pleines sans recevoir de bonbonnes vides, des clients cherchant à se constituer des stocks personnels, ce qui perturbe la chaîne de production et d’acquisition de ce produit de base, sans oublier les risques de sécurité liés au stockage de bouteilles de gaz par les familles.

Dans ce contexte, Aziz Rebbah, le ministre de l’énergie avait déclaré précédemment que malgré les fortes demandes exceptionnelles de ces derniers jours, le marché demeure approvisionné régulièrement grâce aux nouveaux achats confirmés par les opérateurs, ce qui permet non seulement de maintenir les stocks actuels, mais également d'en améliorer les niveaux pour les 3 prochains mois.

  


Dans la même rubrique :
< >