L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Conso & Web zone

Apple et Google : Nouveau front ouvert pour le bannissement de TikTok


Rédigé par Mariem LEMRAJNI le Lundi 6 Février 2023

Un sénateur américain a demandé le retrait immédiat de TikTok de l’App Store et Google Play Store, dans une lettre qu’il a adressée aux patrons des deux géants de la tech. Une telle initiative équivaut à l’ouverture d’un nouveau front dans le combat opposant la Chine et Etats-Unis sur le terrain du net.



La question qui se pose actuellement est est-ce que TikTok va survivre sur le territoire américain. Dernièrement, Michael Bennet, un sénateur et démocrate américain a demandé à Apple et Google de retirer le réseau social chinois de leurs magasins d’applications. Il a en effet adressé une lettre ouverte à Tim Cook, PDG d’Apple, et Sundar Pichai, PDG de Google, pour leur faire part de sa demande de rendre TikTok indisponible aux téléchargements, sur l'App Store mais aussi sur Google Play Store.

Dans ce sens, le sénateur a surtout fait part, dans son courrier, des craintes envers le réseau social chinois, qui s’avère être la troisième plateforme la plus utilisée aux Etats-Unis, avec 100 millions d’utilisateurs actifs mensuels outre-Atlantique.

En développant les bien-fondés de ses arguments, Michael Bennet explique:"Environ 36% des Américains âgés de plus de 12 ans utilisent aujourd’hui TikTok, et 61% des 12-24 ans. En moyenne, les utilisateurs américains de TikTok passent 80 minutes par jour sur l’application, plus que Facebook et Instagram combinés".

La source phare du problème, aux yeux de plus en plus d'élus américains, se présente particulièrement  dans la collecte des données, cette action est donc réalisée par le géant chinois, qui est accusé de fournir ces informations confidentielles au Parti Communiste chinois (PCC).

"TikTok pose un problème unique car la loi chinoise oblige ByteDance (maison mère de TikTok) à coopérer avec les services de renseignement. Les obligations de Pékin augmentent le risque évident que le PCC transforme TikTok en arme contre les Etats-Unis", détaille le sénateur.
Dans le même sillage, Michael Bennet a aussi décrit cette face cachée de TikTok comme une forme de "menace inacceptable pour la sécurité du pays", indiquant qu’aucune entreprise "sujette au PCC ne devrait avoir le pouvoir d’accumuler autant de données à propos du peuple américain".

Ainsi, la tension monte d’un cran, avec cette toute nouvelle étape dans le combat qui oppose les Etats-Unis et la Chine dans un sujet qui prend une tournure politique. D’ailleurs, plusieurs universités américaines ont déjà décidé d’interdire le réseau social chinois dans leurs établissements. De surplus, la Chambre des représentants américaine a pareillement décidé de bannir TikTok de tous ses téléphones professionnels.

Il faut aussi mettre en évidence que la « toxicité » de TikTok constitue un danger et la désinformation sur le réseau social a atteint des niveaux alarmants, au point d’inquiéter bien des chercheurs, d'autant plus que l'application est de plus en plus utilisée par les adolescents comme moteur de recherche, selon une étude publiée par la société NewsGuard.

De manière générale, les chercheurs assurent que même les résultats de recherche qui ne contiennent pas de désinformation "sont souvent plus clivants que ceux de Google". Ils citent des propos insultants sur de nombreuses vidéos sur les élections américaines.