Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Appel à la reprise urgente de l’activité de la SAMIR


Rédigé par Anass Machloukh le Vendredi 14 Août 2020

Le Front national pour la sauvegarde de la SAMIR est monté au créneau pour réclamer la reprise de l’activité de la raffinerie afin d’assurer la souveraineté énergétique du Maroc.



Appel à la reprise urgente de l’activité de la SAMIR

Dans un communiqué publié à l’issue d’une visioconférence tenue le mardi 11 août 2020, le front national pour la sauvegarde de la raffinerie marocaine de pétrole a appelé le gouvernement à œuvrer pour la reprise urgente du raffinage de pétrole dans la raffinerie marocaine considérant que c’est le seul moyen d’assurer la souveraineté énergétique du Maroc et d’organiser les conditions d’une concurrence saine et réduire l’hégémonie de ceux qui exercent un contrôle sur le marché du pétrole et du gaz.

Le front a souligné également la nécessité de constituer les stocks de sécurité nécessaires en produits hydrocarbures dans cette période de crise sanitaire à travers l’exploitation des réservoirs de stockage de La SAMIR.

D’un autre côté, le front s’est étonné du retard de l’opération de démarrage effectif de l’activité de stockage des matières pétrolières dans la raffinerie en dépit de la décision de justice rendue depuis mai 2020 sur la base de la demande du gouvernement marocain.

Un appel à l’ensemble des corps intermédiaires

À cette occasion, le front a exhorté l’ensemble des corps intermédiaires à savoir les partis politiques, les organisations syndicales et toutes les forces vives de la nation, ayant exprimé leur soutien à la proposition de loi de transfert des actifs de la SAMIR à l’État marocain et à la proposition de régulation des prix des hydrocarbures au Maroc, de s’engager dans le plaidoyer en faveur de ces deux textes de loi et de prendre des initiatives concrètes au sein du parlement.

Par ailleurs, le bureau exécutif du front a salué, dans le communiqué, la décision de créer une Commission Royale chargée de veiller à la manifestation de la vérité au sujet du rapport du Conseil de la concurrence au sujet des soupçons d’ententes illicites sur les prix entre les distributeurs de produits pétroliers. Les membres du bureau ont également manifesté leur souhait que la raffinerie de Mohammedia puisse renaitre à l’aide du fonds d’investissement stratégique.

Le front condamne l’obstruction à la formation des prix

Le front a, enfin, signalé l’augmentation de la marge bénéficiaire dans le secteur des hydrocarbures après sa libéralisation, de 600 dirhams la tonne à environ 2.000 dirhams la tonne, la vente aux consommateurs à prix comparables, la répartition des parts de marché et l’échange d’informations confidentielles sur les flux d’affaires.

Dans ce sens, il fait état d’une obstruction au processus de formation des prix par le marché et requièrent, s’ils venaient à être confirmés, l’application des sanctions proposées par le Conseil de la concurrence aux sociétés pétrolières qui se seraient mises en violation de la loi 104.12 relative à la liberté des prix et de la concurrence.
 

  


Dans la même rubrique :
< >