Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Albares : le Maroc est essentiel pour la stabilité en Méditerranée


Rédigé par Achraf EL OUAD le Lundi 15 Novembre 2021

Malgré les tensions précédentes, le Maroc reste un partenaire stratégique de l'Espagne dans la région méditerranéenne, ceci a été confirmé par les dernières déclarations du ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, au journal Diario de Sevilla.



Le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l'Union européenne et de la Coopération, José Manuel Albares, a déclaré que son pays considérait le Maroc comme un « pays fondamental » pour la stabilité de la région méditerranéenne. « Le Maroc est un pays fondamental pour la stabilité de l'ensemble de la Méditerranée », a-t-il déclaré dans une interview accordée au journal espagnol Diario de Sevilla le 14 novembre. Le diplomate espagnol  a ajouté le partenariat entre les deux pays est stratégique soulignant la volonté de l’Espagne de renforcer davantage ses relations avec le Royaume.

Albares a précisé que « nous voulons tous les deux une relation basée sur les mêmes piliers : la confiance, le bénéfice et le respect mutuels, tout en évitant les actions unilatérales », ajoutant que l'Espagne est prête à ouvrir une « nouvelle page » dans ses relations avec le Maroc.

Plus tôt cette année, la querelle diplomatique entre le Maroc et l'Espagne a semblé prendre une autre tournure lorsque le pays ibérique a utilisé l'armée pour disperser et maltraiter les migrants à Sebta. Le Maroc a fait part de ses préoccupations concernant les retombées diplomatiques de la question migratoire de Sebta et la mise à l'abri par l'Espagne du chef du Polisario Brahim Ghali.

Dans ce contexte, le diplomate espagnol a évoqué une « relation saine » entre Madrid et Rabat malgré des problèmes persistants et non réglés. Il a reconnu que le Maroc s'était montré coopératif dans divers domaines sensibles, dont l'immigration clandestine, pour atténuer les tensions avec l'Espagne, déclarant : « Cet été, le Maroc a pleinement collaboré, les Andalous semblent rassurés ».

Evoquant les relations maroco-algériennes, le ministre espagnol a souligné que la crise entre les deux partenaires stratégiques de l'Espagne inquiètent Madrid.Lors de la même interview,  José a insisté sur l'importance du dialogue régional, soulignant que les tensions algéro-marocaines seront incluses dans les discussions pour travailler « en faveur du bon voisinage, de la coopération et de la prospérité régionale en Méditerranée ».