L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Agriculture: L'Italie convoite la main-d'œuvre marocaine qualifiée


Rédigé par Malak EL ALAMI Mercredi 23 Août 2023

Après la France, l'Espagne et le Portugal, l'Italie s'est, à son tour, tournée vers le Royaume afin de répondre à ses besoins de main-d'œuvre dans le secteur agricole. Cette démarche s'est concrétisée par l'autorisation d'accueillir 40.000 travailleurs étrangers, spécifiquement pour des emplois saisonniers.



Agriculture: L'Italie convoite la main-d'œuvre marocaine qualifiée
La main-d'œuvre marocaine jouit d'un niveau de qualification et d'une expertise largement reconnus en Europe, ce qui continue d'attirer les exploitations agricoles. Les médias italiens soulignent que la majorité de la main-d'œuvre étrangère provient du Maroc, de la Roumanie, de l'Inde et de l'Albanie, notant que de nombreuses opportunités d'emploi ont été annoncées dans les champs italiens en faveur de ces pays.
 
Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la publication d'un nouveau décret par lequel l'Italie a donné son approbation à l'emploi de 40.000 travailleurs saisonniers non européens supplémentaires dans les secteurs agricole et touristique. Cette décision intervient à un moment opportun, en parallèle avec le début des saisons de récolte des pommes et des raisins.
 
Pour simplifier les démarches administratives, ce décret réserve 15.000 des 40.000 quotas prévus aux associations patronales. Ces quotas seront mis en œuvre de manière progressive en fonction des candidatures déjà soumises à la date de publication. Le recrutement des travailleurs saisonniers se fondera sur les demandes déposées auprès des bureaux d'immigration locaux, garantissant ainsi une répartition équitable des effectifs.
 
En Italie, un quart de la production agricole repose sur l’emploi des travailleurs étrangers. En effet, 358.000 employés réguliers provenant de pas moins de 164 pays différents participent activement à cette industrie, comme le rapporte le centre de recherche IDOS. La majorité de ces travailleurs agricoles exercent sous des contrats à durée limitée et travaillent dans diverses régions d'Italie.
 
Cette présence est particulièrement marquante dans des régions spécifiques. Par exemple, Véronèse est reconnue pour la récolte des fraises, le Frioul pour la préparation des boutures, le Trentin pour la cueillette des pommes, l'Émilie-Romagne pour la production de fruits, le Piémont pour la culture du raisin. Même les exploitations laitières en Lombardie font partie de cette dynamique, où l'activité laitière est principalement assurée par la population indienne. En participant activement à ces opérations agricoles spécifiques, ces travailleurs immigrants jouent un rôle crucial et contribuent significativement à la chaîne de production et à l'économie du pays.









🔴 Top News