Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Agricole et agro-alimentaire : Bonnes performances des exportations


Rédigé par Rime Taybouta le Jeudi 27 Janvier 2022

Les exportations du secteur agricole et agro-alimentaire affichent une bonne performance à fin 2021 au moment où le volume des débarquements de la pêche côtière et artisanale se redresse graduellement.



Pour le deuxième trimestre consécutif, les exportations du secteur de l’agriculture, sylviculture et chasse consolident une croissance soit +23,6% au titre des deux premiers mois du quatrième trimestre de 2021 et +40% au troisième trimestre 2021.

« A fin novembre 2021, le chiffre d’affaires à l’export de ce secteur atteint 27,7 milliards de dirhams, en progression de 8,9%, après une hausse de 4,5% un an auparavant. Quant aux exportations de l’industrie alimentaire, celles-ci ont progressé de 4,6% au cours des mois d’octobre et de novembre 2021, après avoir enregistré une croissance de 16,5% au troisième trimestre et de 26,2% au deuxième trimestre 2021 », précise la DEPF dans sa note de conjoncture de janvier 2022.

En hausse de 11,2% après +1% une année auparavant, les exportations de cette industrie sont de l’ordre de 33,4 milliards de dirhams. Concernant le secteur de l’agriculture et de l’agro-alimentaire, la valeur des expéditions s’est élevée à 62,9 milliards de dirhams au terme des onze premiers mois de 2021, en amélioration de 10,2%, après +1,4%.

Après des résultats record enregistrés durant la campagne agricole 2020/2021, en raison des conditions climatiques favorables et des acquis en matière de développement d’une agriculture résiliente et durable.

Les premières estimations du département de l’agriculture quant à la production de la nouvelle campagne 2021/2022 portent sur une croissance de la production des agrumes de 14% d’après des résultats record enregistrés durant cette campagne. Pour la production de l’olivier, celle-ci devrait s’améliorer de 21%. Quant à la production des dattes, celle-ci devrait enregistrer une croissance qui varie entre 15% et 20%, ce qui lui permettrait de dépasser l’objectif ciblé par le contrat programme 2010-2020, à savoir 160.000 tonnes.