L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



Actu Maroc

ANP : Des résultats positifs pour les ports marocains, malgré la crise mondiale


Rédigé par Mohamed ELKORRI le Lundi 12 Septembre 2022

Le trafic des ports du Royaume, relevant de l’ANP, ont pu s’adapter aux vicissitudes qui ont perturbé le transport maritime international. Détails.



L’Agence nationale des ports (ANP) a rendu public son rapport annuel 2021, émis par l’Observatoire de la Compétitivité des Ports marocains, lequel dissèque les performances des ports du Royaume en 2021. Cet exercice a été marqué par la poursuite des répercussions de la crise sanitaire mondiale survenue en 2020, ayant par conséquent perturbé les chaines logistiques globales, conjuguées à une congestion portuaire notamment aux Etats-Unis et en Chine, ainsi qu’à une pénurie des conteneurs vides causée par le déséquilibre structurel des échanges à l’échelle mondiale et par la hausse des taux de fret. Ces facteurs ont contribué à la création d’un contexte inflationniste sans précédent.

Outre la crise sanitaire, plusieurs faits ont eu lieu durant l’année écoulée, et ont contribué à affecter le transport maritime, tels que le blocage pendant près d’une semaine, en mars 2021, de l’un des axes les plus stratégiques, en l’occurrence le canal de Suez, provoquant de nouvelles pressions sur les chaines logistiques mondiales. Dans ce contexte rude du transport maritime mondial, les ports marocains ont fait preuve d’une grande résilience et ont fait valoir leur rôle comme à l’accoutumée tout en satisfaisant les objectifs habituels.

Les chiffres des ports marocains en 2021

Le trafic de l’année 2021 dans les ports marocains a totalisé 91,04 millions de tonnes (MT) contre 92,511 MT en 2020. Ce trafic est réparti sur les ports de Jorf Lasfar avec 35,1 MT, de Casablanca (29 MT), de Safi (6,5 MT), d’Agadir (5,6 MT), de Mohammadia (4,7 MT), de Nador (3,9 MT), de Safi atlantique (3,3 MT), de Laâyoune (2,2 MT), de Dakhla (598.000 T) et de Tan-Tan (88.000 T). Par nature de flux, ledit trafic est composé de l’import (60,2% du total, soit 54,8 MT), de l’export (36,4% ou 33,1 MT) et du cabotage (3,4% ou 3,1 MT).

Evolution des trafics stratégiques

L’activité globale des conteneurs s’est établie, à fin 2021, à 1.287.129 EVP (Équivalent vingt pieds), enregistrant une hausse de 3,8% par rapport à 2020. Cette activité a enregistré, au terme de 2021, un volume de plus de 12,25 MT, en progression de 1,4%. Le trafic des céréales a totalisé 7,1 MT, en régression de 24,1% par rapport à 2020, alors que le trafic des hydrocarbures a augmenté de 8,5% à plus de 10 MT et celui des phosphates et dérivés a reculé de 4,2% à 35 MT. Quant aux trafics de « charbon et coke », « produits sidérurgiques » et « bois et dérivés », ils ont affiché les volumes respectifs de 12,1 MT (+6,4%), 1,47 MT (-4,9%) et 725.949 T (+10%). Et in fine une bonne performance du trafic des véhicules neufs, avec un total de 91.268 unités en 2021, en augmentation de 35,8% par rapport à un an plus tôt.

Le port de Jorf Lasfar

C’est le premier port (ANP) au Maroc en termes de trafic, avec un total de 35,1 MT en 2021 contre 37,1 MT en 2020, soit en régression de 5,4%. Ce total a été réalisé grâce à 1500 escales effectuées en 2021.

En termes de trafic par mode de conditionnement, les vracs solides caracolent en tête avec 25,4 MT et 9,1 MT ceux liquides et 0,6 MT divers conventionnel. En termes de principaux trafics stratégiques, le port a enregistré en 2021 une régression du trafic du phosphate de 39% par rapport à 2020, avec un total respectif de 509.260 tonnes et 834.356. Le trafic des engrais a à son tour connu une tendance baissière en 2021, avec un total de 10.123.347 tonnes contre 10.973.308 en 2020 soit un recul de 7,7%.

Le même trend baissier concerne le soufre, avec un total de 5.242.492 tonnes à fin 2021 contre 5.767.230 tonnes en 2020, soit une dépréciation de 9,1%. S’agissant des céréales, le total du trafic à fin 2021 a été de 1.659.883 tonnes, contre 1.987.675 un an auparavant, soit une décroissance de 16,5%.Seuls les hydrocarbures, acides sulfurique et phosphorique, ont connu un trafic en 2021 plus important que celui d’un an plus tôt, avec des hausses respectives de 11,8%, 6,8% et 17,1%, et avec des totaux respectifs de 3.280.839 tonnes, 2.159.065 et 1.926.250 tonnes.

Port de Casablanca

Le port de la capitale économique a enregistré une activité des conteneurs au terme de l’année 2021 qui a atteint un volume de 1.105.784 EVP après 1.055.963 EVP en 2020, soit une hausse de 4,7%. Le port a été desservi par 1.075 navires porte-conteneurs en 2021 contre 992 navires une année plus tôt, soit une progression de 8,4%. Avec un total de 2527 escales avec une moyenne de 89 escales par mois.

En termes de principaux trafics stratégiques, celui du phosphate a connu une dépréciation de 5,3%, avec un total de 7.185.478 tonnes à fin 2021 contre 7.583.789 tonnes en 2020. Le même trend baissier concerne les céréales avec une baisse de 21,5%, dont le total est 4.261.282 tonnes en 2021 contre 5.426.142 tonnes un an plus tôt.

Quant aux aliments de bétails, ils ont régressé également de 18,2% en totalisant 1.357.092 tonnes contre 1.659.164 tonnes en 2020. Seuls le sucre, le charbon, et le bois ont connu une tendance haussière, avec un total respectif de 1.459.276 tonnes, 906.512 tonnes, 589.551 tonnes en 2021, et une hausse de 12,2%, 4,6% et 20%.

Port de Safi

Ce port a connu une évolution de trafic en 2021, totalisant 6.546 MT contre 6.498 MT en 2020, soit une légère hausse de 0,7% et un total de 463 escales. Le trafic se situant à 6,5 MT se répartit sur l’export avec 4,5 MT, 1,9 MT l’import et 0,1 MT le cabotage. En termes de principaux trafics stratégiques, celui du phosphate a totalisé 443.694 tonnes contre 523.528 tonnes en 2020, soit une baisse de 15,2%. Le trafic des céréales a dégringolé de 59,2% avec un total de 165.653 tonnes à fin 2021 contre 405.895 tonnes un an plus tôt.

Quant au charbon et coke, une baisse de 26% a eu lieu, en totalisant 143.410 tonnes en 2021 contre 193.670 tonnes en 2020. Les tendances haussières, en revanche, concernent le soufre avec une bonne performance de 10,8% en totalisant 1.611.614 tonnes en 2021 contre 1.453.944 tonnes une année auparavant. Le gypse avec une hausse de 24,5% en totalisant 1.060.650 tonnes en 2021 contre 851.739 tonnes en 2020. Et la barytine, avec une hausse de 390,4%, a totalisé 202.235 tonnes en 2021 contre 41.235 tonnes un an plus tôt.




Mohamed ELKORRI


Bilan financier de l’ANP à T2-2022

Le chiffre d’affaires consolidé cumulé de l’ANP a atteint 1,16 milliard de DH au premier semestre 2022, en hausse de 3,9% en glissement annuel. Le chiffre d’affaires cumulé de l’ANP s’est établi à 1,08 milliard de DH, légèrement en hausse de 1,5% par rapport à la même période une année auparavant. Concernant l’activité portuaire, elle a connu un volume de trafic de 23,5 millions de tonnes au 2e trimestre 2022, soit une augmentation de 0,5% par rapport au T2-2021.
 



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2022 - 17:48 OCP : Nouvelle stratégie à 130 milliards de dirhams







🔴 Top News











 
Other