Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

564.549 fonctionnaires, 112,16 milliards de DH de salaires


Rédigé par AB le Mercredi 30 Octobre 2019

Administration publique : 69.360 départs à la retraite avant 2024

564.549 est le nombre de fonctionnaires civils au Maroc en 2019, en hausse de 4,03% par rapport à 2009. Ce chiffre est néanmoins en baisse de 3,6% par rapport à 2015. Par ailleurs, 69.360 départs à la retraite pour limite d’âge sont prévus durant la période 2019-2024. Le salaire mensuel net moyen a, de son côté, augmenté de 32,21% entre 2009 et 2019, passant de 6.051 DH à 8000 DH.



C’est ce qui ressort du dernier rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances 2020, attribuant la baisse de recrutement des fonctionnaires observée durant 2015-2019 à deux facteurs :  lancement de l’opération de recrutement des enseignants au niveau des Académies Régionales de l’Education et de la Formation (AREF), et départs massifs à la retraite pour limite d’âge ou anticipé du personnel du ministère de l’Education Nationale. 

Malgré cette baisse, les 564.549 fonctionnaires civils de l'Administration absorbent 112,16 milliards de DH en 2019, enregistrant ainsi une hausse de 9% par rapport à 2015. Cela représente  9,7% du PIB, 31,5% du budget général de l’Etat et 44,3% de ses recettes  ordinaires.

Le taux d’administration civile au Maroc se situe alors à 15,9% en 2019, soit près de 16 fonctionnaires civils pour 1000 habitants. Rapporté à la population disponible sur le marché d’emploi, la Fonction publique civile emploie près de 47 fonctionnaires pour 1000 habitants actifs.
 
69.360 départs à la retraite pour limite d’âge prévus durant 2019-2024

Le rapport souligne, par ailleurs, que 69.360 départs à la retraite pour limite d’âge sont prévus au titre de la période  2019-2024. C’est au niveau du département de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur que les départs seront importants (40.414).
Le rapport fait ressortir, par ailleurs, que durant la période 2000-2019, la part des fonctionnaires civils au sein de la population marocaine s’est située autour d’une moyenne de 1,69 avec une légère tendance à la baisse depuis  2016.

De même,  le ratio des fonctionnaires civils au sein de la population active a fluctué autour d’un taux moyen de 4,87% avec une légère tendance à la baisse observée depuis 2016. Autre élément soulevé par le rapport : 25.572 postes budgétaires ont été créés au titre du Budget Général de l’Etat (BGE) en 2019.

Les départements de la Défense Nationale, de l’Intérieur et de la Santé s’accaparent plus de 82% de ces postes. Le salaire mensuel net moyen a, de son côté, augmenté de 32,21% entre 2009 et 2019, passant de 6.051 DH à 8000 DH, soit une augmentation annuelle moyenne de 2,83%. Une hausse de ce salaire de 5,97% a été constatée cette année par rapport à 2018, compte tenu de la revalorisation des salaires des fonctionnaires décidée dans le cadre de l’accord du dialogue social d’avril 2019. C’est au niveau du département de la Justice que ce salaire est important (11.710 DH).

En détail, 9,73% des fonctionnaires perçoivent une rémunération mensuelle nette variant entre 3000 DH (salaire minimum) et 4000 DH, prés de 33,72% perçoivent un salaire net inférieur ou égal à 6000 DH, 60,18% bénéficient des salaires entre 6000 et 14000 DH, et 1,75 ont des salaires dépassant 20000 DH.

A. CHANNAJE