L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

​Fettah Alaoui : malgré la crise, l'économie nationale fait preuve d'agilité


Rédigé par Kawtar Chaat le Lundi 6 Juin 2022

Mettant en avant les perturbations des chaînes d'approvisionnement dans le sillage de la guerre en Ukraine, la ministre de l'Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, a souligné que le gouvernement est déterminé à renforcer la résilience de l'économie nationale et à alléger le poids des hausses des prix sur les citoyens.



Le manque de matières premières et la hausse de leur prix à la suite de la guerre en Ukraine est un défi global qui pèse sur la situation économique à l'échelle mondiale, en particulier dans les pays non producteurs d'énergie comme le Maroc, a déclaré la ministre.
 
En réponse aux questions des parlementaires à la Chambre des représentants, ce lundi, la ministre a fait valoir que la vision n'est pas claire concernant la fin de cette crise, notant que l'Exécutif travaille actuellement pour fournir tous les matériaux et produits aux citoyens et assurer l'approvisionnement continu des marchés.
 
Nadia Fettah Alaoui a par ailleurs constaté que le prix du baril de pétrole est passé d'une moyenne de 86 dollars en janvier à 115 dollars en mars, et qu'il a atteint début juin 128 dollars.  
 
Le conflit russo-ukrainien a déclenché des turbulences sur les marchés financiers et a considérablement accru l'incertitude quant à la reprise de l'économie mondiale. La hausse des prix des matières premières intensifie la menace d'une inflation élevée et durable, ce qui augmente les risques de stagflation et de troubles sociaux. Dans ce sens, la ministre a indiqué que les crises successives ne permettront pas au Maroc d'atteindre le taux de croissance prévu de 3% dans le cadre de la Loi de Finances 2022.

Outre cette crise, Fettah Alaoui a expliqué que "la sécheresse, la hausse des prix et la connexion avec le marché européen, dont la croissance va baisser d'un pour cent, sont autant de facteurs qui affectent la croissance de l'économie nationale", notant toutefois que cette dernière a fait preuve de résilience dans plusieurs secteurs.

La responsable gouvernementale a précisé que "les exportations du Royaume connaissent une croissance non seulement dans les phosphates, qui bénéficient de la hausse des prix, mais aussi dans le secteur industriel", rappelant que le gouvernement continue de soutenir l'industrie touristique qui est un secteur économique important au Maroc.

Elle a toutefois regretté la perte d'opportunités d'emploi, mettant l'accent sur l'importance des programmes "Awrach" et "Forsa" qui contribuent fortement à la résilience de l'économie nationale dans le contexte actuel.