Connectez-vous S'inscrire
Menu


BCP Maroc : 4,2 millions d’euros pour payer des ex-salariés en France

Le tribunal des prud’hommes de Paris a condamné la Banque Centrale Populaire du Maroc (BCP), maison-mère de la banque Chaâbi, à payer 4,2 millions d’euros à 18 de ses anciens salariés pour n’avoir pas versé leurs cotisations retraite pendant des années en France.

Dans sa décision, le tribunal a condamné la BCP à réparer le préjudice subi sous la forme de dommages et intérêts d’un montant total de 4,2 millions d’euros à 18 des 59 salariés qui ont porté plainte en 2015 et mené la procédure à son terme, selon un communiqué de l’Association de défense des salariés et une copie du jugement reçue par l’AFP.

Selon ce document, la BCP n’a pas respecté la convention de sécurité sociale liant le Maroc et la France, qui stipule notamment qu’au-delà de trois années de travail consécutives, les salariés détachés sont soumis aux législations en vigueur sur leur lieu de travail. « Dans les années 70, 80 et 90, la BCP a muté plusieurs de ses collaborateurs en Europe et notamment en France pour accompagner les Marocains résidant à l’étranger à envoyer leurs économies vers le Maroc », a expliqué à l’AFP Abdelkrim Bahri, président de l’Association de défense des anciens salariés, et l’un des 18 concernés.